fbpx
Buzz
Partager sur

Jo-Wilfried Tsonga aimerait qu’on arrête les blagues sur Kinder Bueno

Jo-Wilfried Tsonga aimerait qu’on arrête les blagues sur Kinder Bueno
Partager sur Facebook

Le tennisman Jo-Wilfried Tsonga a demandé à ses supporters de stopper de temps en temps les blagues sur Kinder Bueno.

Cela résonne comme un cri du coeur de la part du tennisman français Jo-Wilfried Tsonga. Pourtant sa demande va à l’encontre d’une chose qui est devenue un classique sur les courts de Roland Garros, le Grand Chelem de la Porte d’Auteuil. En effet, le tennisman aimerait que ses supporters arrêtent quelque fois ces vannes douteuses: « c’est sûr que si c’est balle de break au 5e set, à 5 partout, et alors que je vais servir j’entends ‘Allez Kinder Bueno!’ »… Malgré tout, Jo-Wilfried Tsonga le reconnait, « en général c’est par courtoisie. Il y a jamais rien de vraiment malveillant avec ces trucs-là ». Malgré tout, si cela peut être gênant, c’est que cela l’empêche généralement de se concentrer sur ce qu’il a à faire.

Une blague, mais des supporters qui le soutiennent sans cesse

Alors de toute façon, on ne pourra pas y couper et les fans de tennis ne s’arrêteront jamais de chambrer Jo-Wilfried Tsonga sur son partenariat avec la marque de barres chocolatées. Mais les internautes en rigolent sans pour autant ne pas se désintéresser du Français, qui est aujourd’hui le meillure chance de victoire d’un tricolore dans le tournoi. Et d’ailleurs chaque exploit est salué de la part des internautes: « Tsonga il a éliminé Federer sisi renoi tu mérite ton kinder bueno », exprime un internaute pour féliciter le joueur de sa belle victoire au tournoi de Monte Carlo. Tandis qu’un autre utilisateur de Twitter explique que « tout le monde nous gonfle en disant que #Tsonga aime les Kinder Bueno. Mais en battant #Federer, il prouve qu’il préfère les petits suisses ».

Un beau geste de la part de Jo-Wilfried Tsonga

Il est vrai que Jo-Wilfried Tsonga et la marque Kinder sont fortement médiatisés. Et si la présence de Jo Wilfried Tsonga avec la marque résonne moins classe que celle de Georges Clooney avec Nespresso, il n’en reste pas moins que le joueur est très engagé sur la question caritative du projet. En effet, l’événement Kinder+Sport qui organise l’événement « Qui court donne », permet chaque année à près de 190 000 enfants à connaître les joies du sport.