Buzz
Partager sur

Hatem Ben Arfa: il réclame une somme astronomique au PSG !

Partager
Partager sur Facebook

Hatem Ben Arfa réclame une somme astronomique au PSG après avoir passé deux années très compliquées au sein du club de la capitale...

Hatem Ben Arfa a attaqué le PSG aux Prud’hommes. En effet, l’ex-milieu de terrain parisien a connu une expérience très difficile au sein du club parisien. Aussi, ce dernier tente une dernière action en justice. La somme qu’il réclame au PSG s’avère astronomique… MCE vous en dit plus.

Hatem Ben Arfa mis au placard par le PSG

Après des résultats exceptionnels lorsqu’il jouait à Nice. Hatem Ben Arfa se voyait grand. Un peu trop grand d’ailleurs… En 2017, l’ancien international français alors quitté la côte d’Azur pour rejoindre la capitale. Il y a alors signé un contrat de deux ans. Alors qu’il s’attendait a pouvoir progresser dans un club aux hautes ambitions. En quête de virtuose concernant son jeu, il n’a finalement jamais pu réellement s’exprimer sur le terrain.

En effet, l’ancien entraineur du PSG Unai Emery l’utilisait très peu. Rapidement, le meneur de jeu a lâché l’affaire. Se refermant ainsi sur lui-même. Ne fournissant plus vraiment d’efforts lors des entrainements. Et se permettant même quelques écarts de conduites. Ben Arfa se trouvait alors bien en dessous de ses capacités réelles lorsqu’il se trouvait sur le terrain. Aussi, l’entraineur l’a alors gentiment « mis au placard ». Et ce, pendant le reste de la durée de son contrat.

Hatem Ben Arfa attaque le PSG aux Prud’hommes

En milieu d’année 2018, Hatem Ben Arfa a alors rejoint Rennes. Mais sa mauvaise expérience à Paris lui reste en travers de la gorge. Persuadé que son ancien club ne l’a pas respecté. Le meneur de jeu a alors décidé d’attaquer le club parisien en justice. Selon RMC Sport, il semble déterminé obtenir gain de cause. Face à cette mise à l’écart dont il a été victime lors des quinze derniers mois de son contrat.

Son dossier ferait environ 50 pages. Dans lesquelles des preuves viennent appuyer sa plainte. Notamment le fait de ne pas avoir reçu de prime d’éthique. D’une valeur d’environ 100 000 euros. Mais également plusieurs primes de matches ainsi que d’autres gratification prévues. Le montant global du préjudice devrait monter à 7 ou 8 millions d’euros. Affaire à suivre…