MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Buzz
Partager sur

Football: jouer au foot pourrait être dangereux pour la santé

Football: jouer au foot pourrait être dangereux pour la santé
Partage
Partager sur Facebook

Jouer au football peut être dangereux pour la santé. Surtout si vous avez un bon jeu de tête. En effet, l'impact du ballon peut avoir des conséquences.

Le football est dangereux pour la santé. Non ce n’est pas une blague contre les supporters… Mais c’est une étude réalisée au Royaume-Uni et publiée mercredi 15 février dans la revue médicale Acta Neuropathologica. En effet, si certains se sont déjà demandé si frapper le ballon de la tête pouvait avoir un impact sur la santé, il faut savoir que oui ! En effet, avoir un bon jeu de tête n’est pas une bonne nouvelle pour votre cerveaux.

Les chercheurs ont en effet démontré qu’il y avait « un lien potentiel entre la pratique du football et l’ETC (l’encéphalopathie traumatique chronique) », explique à l’AFP l’un des auteurs de l’étude. Le Dr Helen Ling, de l’Institut de neurologie de l’University College London (UCL), explique en effet que l’étude a été réalisée sur d’anciens footballeurs.

Le football dangereux pour le cerveau

Ces anciens footballeurs sont au nombre de 14 dont 13 professionnels. Tous souffrent de démence et ont été hospitalisés à Swansea, au Pays de Galles entre 1980 et 2010. Les autopsies pratiquées au nombre de six ont révélé que quatre d’entre eux montre des signes d’ETC. Cela ne pouvant se détecter qu’après le décès de la personne. Cette maladie a déjà été observée sur des footballeurs ou des boxeurs. Cela est notamment dû à des coups répétés à la tête.

« Il y a un besoin urgent d’identifier ces risques. Une étude de grande échelle est indispensable et la coopération des organisations professionnelles, de la Fédération anglaise et de la Fifa sera nécessaire », a précisé le docteur Helen Ling à l’AFP. Certains joueurs qui avaient été atteints d’ETC avaient aussi Alzheimer. Mais le lien entre les deux n’est pas encore prouvé. « Il est probable que ce soit une combinaison de ces deux maladies qui a provoqué la démence chez ces anciens footballeurs », précise tout de même le docteur.

Pas de risque au niveau du foot amateur

Des signes de démence ont été reconnus à partir de 65 ans. Soit 10 ans plus tôt que pour une personne normale. Cela est dû aux différents impacts du ballon sur le crâne. Les coups de tête, les contacts entre joueurs sont les principales causes de ce résultat. Déjà une autre étude sortie en mi-septembre en Ecosse alertait sur ces pratiques. Elle avait prouvé que le jeu de tête pouvait avoir un impact sur la mémoire et le cerveau.

Malgré tout, si vous voulez continuer de jouer avec vos amis, pas de panique. Ce type de maladie a peu de chance de se produire en amateur. En effet, ce sont surtout les entraînements répétitifs et la pratique quotidienne qui peut comporter des risques.