fbpx
Buzz
Partager sur

Euro 2016: l’entraineur de l’Islande candidat aux présidentielles

Euro 2016: l’entraineur de l’Islande candidat aux présidentielles

L’entraineur des joueurs islandais de l’Euro 2016 a reçu près de 30 votes à l’élection présidentielle du dimanche 26 juin.

L’Islande est le pays au coeur de l’ Euro 2016. Qui aurait pu prédire que les Vikings seraient en quart de finale ? Un revirement de situation, une surprise dans leur match contre l’Angleterre. Après le Brexit, leur victoire sur le Royaume-Uni a été saluée par beaucoup de pays et de supporters. Les supporters islandais étaient tellement heureux et fiers de leur victoire dans l’ Euro 2016 que dimanche 26 juin, certains ont décidé de voter pour l’entraineur suédois à l’élection présidentielle.

Entraineur suédois candidat involontaire aux élections islandaise

Après leur victoire sur les Britanniques, les joueurs et le staff sont adulés par la population islandaise, bon d’accord ils ne sont que 330 000 habitants sur cette île perdue entre l’Océan Arctique et Atlantique. Peu nombreux mais très solidaires et admiratifs. Justement, le journal Visir rapporte une anecdote pour le moins fantasque et qui de surcroit montre l’affection du peuple islandais pour leurs joueurs : le suédois Lars Lagerbäck (67 ans), sélectionneur de l’équipe d’Islande a reçu près de trente votes à l’élection présidentielle de dimanche 26 juin. Certes, ces chiffres ne lui assurent pas la présidence, d’autant plus qu’il n’a pas la nationalité suédoise, donc inéligible mais ils témoignent de l’engouement suscité par l’équipe nationale de football lors de l’Euro 2016.

Le président ne sera pas issu du football et encore moins de l’ Euro 2016 !

Le président islandais n’est donc pas le suédois Lars Lagerbäck, mais Gudni Johannesson, un universitaire qui a remporté l’élection avec 39,1 % des voix. Il a d’ailleurs écrit sur son compte twitter « afraid to meet Lagerbäck in next presidential election » if he participates (j’ai peur d’être face à Lagerbâck aux prochaines présidentielles s’il se présente). Dans ce pays de 330 000 habitants, une trentaine de votes représente un peu moins de 0,01%, mais peu importe, la joie des supporters s’exprime dans les urnes, et les politiques islandais se réjouissent de cette unité nationale pendant l’Euro.