Buzz
Partager sur

Drake renverse sa malédiction et répond à la presse !

Drake renverse sa malédiction et répond à la presse !
Partage
Partager sur Facebook

Depuis plusieurs années Drake est célèbre sur la scène musicale mais aussi pour ses mauvaises ondes sur les terrains !

Alors que le chanteur canadien Drake porte l’œil à toutes les équipes qu’il supporte ? Ces dernières enchainent les défaite. Mais bien décidé à ne pas se laisser faire. Drake répond à la presse à propose de cette « Drake Curse » qui le suit partout. La malédiction de Drake tout le monde en parle et dès que le chanteur porte le maillot d’une équipe c’est la panique.

Plus proche de nous c’est ce qu’il arrive à l’équipe de foot de Caen. Quand Drake se fait prendre en photo avec le maillot de l’équipe celle-ci perd. Pareil pour toutes les équipes préférés du chanteur. Que ce soit au foot, au hockey, au tennis ou du basket avec la NBA, son sport favoris. Pour exemple, en 2013 le chanteur vient avec les joueurs pour célébrer leur victoire. Lors de la saison suivante les joueurs de Miami perdent lourdement en finale. Et dans le même temps, Lebron James. La légende de la NBA change de club et quitte les Heat pour les Cavaliers. Double peine pour l’équipe.

Drake s’explique sur la malédiction

Autre exemple, cette fois beaucoup plus récent. Le chanteur canadien portait le maillot des Raptors. L’équipe canadienne qui jouait en playoffs. Par la suite, le chanteur était même présent au bord du terrain. Et devinez quoi ? l’équipe de Toronto perdait 3 points à 1 face à l’équipe des Magic.

Donc hier soir, Drake inverse la tendance avec sa présence au bord du terrain et la victoire des Raptors dans le Game 5. En conclusion, l’équipe se qualifie pour les demi-finales. Et Drake déclare aux journalistes, « Vous voulez encore que je vous parle de la ‘malédiction’, ou c’est bon maintenant ? »

Un jolie pied de nez aux journalistes et à tous les détracteurs du chanteur. Ils ont maintenant aucune bonnes raison d’attribuer les défaite des équipes au chanteur canadien.