fbpx
Buzz
Partager sur

Didier Deschamps se mobilise contre l’homophobie dans les stades de foot !

Didier Deschamps se mobilise contre l'homophobie dans les stades de foot !
Partager
Partager sur Facebook

Didier Deschamps se bat désormais pour une belle cause. En effet, il a décidé de se mobiliser contre l'homophobie dans les stades de foot !

Ce mercredi 28 Août, l’arbitre a dû interrompre le match qui opposé l’OM (Olympique de Marseille) face à l’OGC Nice à l’Allianz Arena. La raison ? Plusieurs banderoles et des chants homophobes ont vu le jour. Lors d’une conférence de presse dans laquelle il a présenté sa liste des Bleus pour les deux matches qualificatifs pour l’Euro 2020 de l’Equipe de France, Didier Deschamps est intervenu sur ce sujet. Et ces évènements ont provoqué beaucoup de colère chez l’homme.

En effet, Didier Deschamps a balancé : « Il n’y a pas de place pour ça dans un stade. Il faut être intransigeant. Sur un terrain de foot, dans un stade, dans n’importe quel sport. On est tous unis par rapport au fait qu’on doit lutter contre ce problème. C’est aux instances de prendre les décisions. Le constat que tout le monde peut faire, c’est que ça perturbe le déroulement d’un match. C’est un problème difficile à régler qui demande une réflexion approfondie« .

Didier Deschamps, Antoine Griezmann et Roxana Maracineanu s’expriment aussi sur l’homophobie

Et Didier Deschamps n’est pas le seul qui s’est exprimé sur ce sujet. Antoine Griezmann avait aussi fait la couverture du magazine Têtu en mai dernier. Il avait pris la décision de lutter contre l’homophobie. Le footballeur avait expliqué : « C’est vrai que les stades ne sont pas des endroits très accueillants pour les homosexuels. Il y a parfois des chants homophobes… A notre époque, c’est inacceptable. Cette agressivité, on finit tous par la payer ». Mais ce n’est pas tout.

Le sportif expliquait aussi « Je pense que j’arrêterai le match. Parce qu’il faut que ça change ». La ministre des Sports, Roxana Maracineanu a aussi expliqué : « Je leur adresse un message de vigilance. Dès le mois d’avril lorsque j’ai pris connaissance des contenus des chants, j’ai été interloquée. […] La famille du football, la ligue de football, la fédération, des joueurs se sont mobilisés pour cette cause de lutte contre l’homophobie. Ce phénomène connaît une forte médiatisation, il y a des réponses en face, c’est dommage qu’on parle par banderoles interposées ou par coups de sifflet pour arrêter les matchs ».