fbpx
Buzz
Partager sur

Coupe du monde féminine: le JT de Jean-Pierre Pernaut jugé très sexiste !

Coupe du monde féminine: le JT de Jean-Pierre Pernaut jugé très sexiste !
Partager
Partager sur Facebook

Un reportage du 13 h présenté par Jean-Pierre Pernaut portant sur la Coupe du monde féminine a fait scandale car jugé trop sexiste !

La Coupe du monde féminine est bien partie pour les bleues ! En effet, ces dernières sont désormais qualifiées en huitième de finale après avoir battu le Nigéria. Désormais, il y a de grandes chances pour qu’elles se frottent à l’équipe brésilienne. Mais rien n’est encore certain.

Mais il n’y a pas que sur le terrain que l’équipe des Bleues fait parler d’elle. En effet, depuis le début la Coupe du monde féminine suscite de nombreux débats. Dès le début, les sportives ont eu comme volonté d’être considérées comme leurs pairs masculins. En effet, les médias s’intéressent moins à elles et  elles souffrent que les amateurs de foot ne les prennent pas au sérieux.

Néanmoins, cela est en bonne voie pour changer. Les Bleues au fil des matchs n’ont cessé de prouver le niveau d’excellence de leur jeu. Un niveau qu’elles n’ont en aucun cas à envie rà leur pair.

Coupe du monde féminine: Carton rouge pour le 13 h

Cela était sans compter le reportage du 13h de Jean-Pierre Pernaut qui est venu raviver tous les clichés ambulants concernant les femmes et le sport. En à peine quelques minutes, les journalistes ont balayé la crédibilité de ces sportives. Et ont fait tout ce qu’il ne fallait pas faire. À savoir les traiter comme des femmes et non pas comme des sportives.

Le reportage commence ainsi: « Avec des gestes si délicats, au bout de doigts si fins, on peut comprendre que certains rêveraient d’être à la place de la balle. Mais l’essentiel est ailleurs. Dans ce jeu léger de jambes pour faire, comme les garçons, du tricot sur la pelouse ».

Mais cela ne s’arrête pas là ! Cette fois-ci c’est un champ lexical du 19 ème siècle que les journalistes utilisent pour décrire les participantes de La Coupe du monde féminine. « Une maille à l’endroit, une maille à l’envers… », poursuit la voix off pour décrire les dribbles d’une joueuse.

Les tweetos très emballés par cette Coupe du monde féminine, n’ont pas laissé passer ça. Et ils n’ont pas hésité à le faire savoir.