fbpx
Buzz
Partager sur

Blaise Matuidi répond aux attaques racistes sur Twitter !

Blaise Matuidi répond aux attaques racistes sur Twitter

Blaise Matuidi fait souvent l'objet d'insultes racistes pendant les matchs. Il a décidé de répondre aux détraqueurs sur la Toile.

Blaise Matuidi une nouvelle fois attaquée par des supporters. Des propos racistes, qui n’ont pas laissé le joueur de foot indifférent, il leur répond sur Twitter.

En 2018 déjà, le joueur avait fait l’objet de nombreuses insultes. Cette année, ça recommence encore…

La Juventus affrontait Cagliari le 2 avril 2019. Et la Juventus remporte le match avec 2 buts contre 0 du côté des opposants. Pendant le match, des supporters ont hurlé des insultes plus ignobles les unes que les autres, contre Blaise Matuidi. Mais aussi contre deux autres de ses coéquipiers : Alex Sandro et Moise Kean.

Les insultes s’accentuaient quand la Juventus marquait des buts. Des hurlements insupportables, qui n’ont clairement pas lieu d’être.

Blaise Matuidi : il demande à l’arbitre d’annuler la rencontre

Face à la vulgarité des supporters, Blaise Matuidi demande à l’arbitre d’annuler la rencontre. On peut comprendre que ce n’est vraiment pas du tout agréable de disputer un match tout en se faisant cracher au visage de violents mots. L’arbitre répond positivement au joueur de foot et met en pause temporairement la rencontre. Histoires que les âmes violentes se calment.

Surtout que Leonardo Bonucci, un joueur de la Juventus, n’hésite pas aussi à mettre la faute sur Kean. Car quand Kean marque, il se sent fier, tout seul, et ne fait pas attention à ses équipiers. Ce qui rend les fans hors d’eux. Mais bon cela ne justifie en rien les insultes et surtout la faute n’est pas vraiment partagée.

Blaise Matuidi a ensuite fait le choix de répondre à la méchanceté des supporters sur son compte Twitter. Il partage une photo de son ami Moise Kean. Avec comme légende : « bianco + neri » qui se traduit de l’italien en « blanc et noirs » suivit du hashtag #NoToRacism.

Plutôt malin et subtile comme tweet. Pas besoin d’en faire des tonnes pour faire passer un message. Peut-être qu’un jour, les mentalités changeront pour le meilleur…

Crédit photo : France 3 Régions