Buzz
Partager sur

Adil Rami se fait tacler par le président de l’Olympique de Marseille !

Adil Rami reprend l'entraînement mais pas à Marseille ! (VIDEO)
Partager
Partager sur Facebook

Le président de l'Olympique de Marseille, Jacques-Henri Eyraud, a récemment taclé Adil Rami concernant sa carrière professionnelle !

C’est un milieu d’année assez compliqué pour Adil Rami. Il y a quelques jours, son ex compagne, Pamela Anderson a annoncé leur rupture sur les réseaux sociaux. Mais elle ne s’est pas arrêté là. En effet, elle a balancé dans un premier temps qu’il menait une double vie avec la maman de ses enfants. Puis elle a finalement expliqué qu’elle avait subi des violences conjugales. Selon ses dires, le joueur de foot l’aurait frappé plusieurs fois et la belle blonde aurait décidé de prendre sur elle à la demande de sa famille.

Mais voilà, si sa vie personnelle est mise à rude épreuve, sa carrière professionnelle est aussi compromise. Adil Rami risque effectivement d’être viré de l’Olympique de Marseille. La raison ? Le journal de La Provence a annoncé le 1er juillet dernier qu’il faisait l’objet d’une procédure disciplinaire pour faute grave. En effet, il a décidé de se rendre sur le tournage de l’émission Fort Boyard, sur France 2 alors que son coach Rudi Garcia ne lui avait pas donné son accord.

Adil Rami se fait remonter les bretelles par Jacques-Henri Eyraud

Cette action a valu au footballeur une mise à pied. Dans une interview accordée à L’Equipe, Jacques-Henri Eyraud, le président de l’OM a aussi balancé : « Je respecte mes joueurs, je les côtoie. Et je vois combien ils ont de la pression. Ce qui est sûr, pour moi : Adil Rami doit s’interroger. Mais profondément. Sur son statut, sur son métier de footballeur professionnel. Sur ses droits et devoirs de joueur, de surcroît champion du monde ».

Ce n’est pas tout, lors de sa rencontre avec Adil Rami qui a eu lieu ce mercredi 10 juillet, Jacques-Henri Eyraud a confié qu’il aurait « une discussion très franche, très directe. Comme à chaque fois. Et je prendrai cette décision à l’issue de cette discussion. J’ai hâte de l’entendre et d’avoir cet échange avec lui… C’est notre rôle de dirigeant de rappeler à l’ordre des joueurs quand nous estimons qu’ils ne font pas tout ce qui est nécessaire pour faire passer le football avant toute autre considération« .