fbpx
Buzz
Partager sur

Emily Ratajkowski, Zahia Dehar: filles faciles ou féministes modernes ? [DOSSIER]

Emily Ratajkowski, Zahia Dehar Filles faciles ou féministes modernes grande

Zahia Dehar, Emily Ratajkowski: elles se revendiquent féministes. Pourtant, certains les jugent trop sexy pour servir la cause des femmes.

Emily Ratajkowski et Zahia Dehar sont-elles des féministes ? Après tout, elles ont des idées bien tranchées sur la position qu’on doit donner aux femmes. Il faut dire que leur image de bimbo leur colle à la peau. Difficile pour certains de les prendre au sérieux.

On parle surtout d’Emily Ratajkowski pour ses photos sexy sur Instagram, mais qu’en est-il de son son côté féministe ? Quant à Zahia Dehar, elle a surtout fait le buzz pour avoir couché avec Ribery et Benzema alors qu’elle était mineure.

Qu’il s’agisse d’Em Rata ou de Zahia, ces deux femmes ont plus à donner que leur plastique de rêve. Emily Ratajkowski et Zahia Dehar ont beau affolé la toile avec leurs tenues légères, les deux jeunes femmes sont des oubliées des féministes. Décryptage par MCE TV.

Zahia Dehar et Emily Ratajkowski : sexy ou féministe, faut-il choisir ?

Emily Ratajkowski a beau être sexy, elle reste une femme. Elle a donc tout à fait sa place dans le débat féministe. Pour elle, « il n’y a aucune contradiction entre ma manière de m’habiller et de me présenter et avoir des opinions ». Lorsqu’elle parle de féminisme, ses haters n’hésitent pas à la tacler. Ils lui rappellent alors ses photos osées, comme pour lui faire perdre sa légitimité. « Le fait qu’on me le reproche, pour moi c’est bien la preuve que le sexisme est toujours prégnant. En voyant une femme sexy, on s’imagine forcément qu’elle n’est rien d’autre« .

Même constat pour Zahia Dehar. Ils sont nombreux à lui rappeler son passé d’escort-girl. Beaucoup voient même cette profession comme la voie de la facilité. Ou bien encore comme celle des femmes fragiles et abusées par la société. À ce sujet, elle décrit cette expérience comme un « épanouissement personnel ». On lui reproche donc d’avoir pris plaisir à cela : « On se permet de débattre de la vie sexuelle des femmes, alors qu’on ne fait pas ça pour les hommes », a dit l’ancienne call-girl dans C à vous. Zahia rêve en tout cas que la femme s’épanouisse dans sa sexualité, comme les hommes. Si ce n’est pas féministe, ça !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par 🎀 Zahia Dehar 🎀 (@zahiaofficiel) le

Zahia Dehar rêve d’un féminisme « en mini-jupes et en talons aiguilles »

Au micro de Konbini, Zahia a balancé une punchline criante de vérité : « Moi, je veux me faire respecter en mini-jupes et en talons aiguilles. Si je dois me travestir en homme pour me faire respecter, je n’aurai rien gagné« . Dans le même ordre d’idée, Emily Rata a dit à Quotidien que le féminisme était avant tout une question de choix personnel : « Si vous décidez de vous couvrir ou de vous montrer, d’être sexy ou de ne pas l’être, c’est à vous de voir ».

Pourquoi les femmes aux mœurs libérées dérangent tant ? Certains diront que c’est contre-productif et dégradant pour l’image de la femme. Pourtant, Zahia Dehar nous prouve le contraire dans son dernier film, Fille facile. Elle y joue le rôle de Sophia, une jeune Cannoise attirée par les hommes riches sur la Croisette. Un rôle presque auto-biographique qui a séduit la presse. Télérama décrit même Zahia comme une « néo-Bardot touchante ». Preuve qu’elle est plus qu’une bimbo.

Emily Ratajkowski : « montrer son ventre » pour libérer le corps des femmes

Pour Em Rata, « les femmes ne devraient jamais se soucier de savoir si elles peuvent ou non montrer leur ventre ». Mini-bikini léopard, des fesses bien galbées, une jolie poitrine… on pourrait se dire que c’est une femme hyper-sexualisée. Pourtant, Emily Ratajkowski ne voit pas les choses sous cet angle. Au micro de Pretty Big Deal, elle a même dit : « Je suis cette nana sexy qui veut montrer qu’elle est fière de son corps. Quand je poste des photos sexy, je sens que je reprends le contrôle de mon image ».

Facile à dire pour une brune aussi pupleuse qu’Emily. Cependant, Inamorata, sa marque de lingerie, affiche comme objectif de « rejeter les vieux mythes de l’image corporelle et embrasser le spectre complet de la forme féminine ». La business-woman propose donc de la lingerie fine pour toutes les tailles ! Montrer son ventre n’empêche pas non plus Em Rata de s’impliquer dans la cause des femmes. En 2018, elle avait été arrêtée à Washington alors qu’elle s’opposait à la nomination d’un juge accusé de harcèlement

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Emily Ratajkowski (@emrata) le

Fille facile ou féministe : deux poids deux mesures

Entre hypocrisie et masculinité toxique, la « fille facile » n’a pas sa place. Pourtant, les hommes aiment les femmes libérées. En revanche, ce ne sont pas celles qu’ils veulent épouser. À croire qu’entre une plastique de rêve et un cerveau brillant, il faut choisir. En fait, c’est comme si la femme n’avait pas le droit à l’erreur. Em Rata considère pourtant que les femmes sont « entraînées, plus que les hommes, à endosser plusieurs casquettes”.

Notre société a contribué à faire des femmes de grandes rivales. Parfois, l’une n’hésitera donc pas à jeter la pierre à l’autre. On reproche souvent aux femmes d’être épanouies au lit. Une chose que Zahia et Em Rata cherchent à déconstruire. Quoi qu’il en soit, elles contribuent à leur manière au féminisme. Zahia a même incarné un symbole fort de la révolution française pour un shooting photo : la Marianne, une femme aux seins nus qui est prise au sérieux car c’est le symbole de la France. « Pourtant, la France n’a jamais eu honte de ça », précise Zahia à France 5.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par 🎀 Zahia Dehar 🎀 (@zahiaofficiel) le