fbpx
Buzz
Partager sur

Zahia Dehar affirme: « Je n’ai jamais fait de chirurgie esthétique » !

Zahia Dehar affirme:
Partager
Partager sur Facebook

Dans un entretien exclusif dans les pages de paris Match, Zahia dévoile qu’elle n’a jamais fait de chirurgie esthétique !

Zahia Dehar bien connu en France pour le scandal avec le joueur de foot Ribéry en dévoilait un peu plus sur sa vie il y a quelques jours. La jeune femme s’ouvrait et répondait aux questions des journalistes du magazine Le Parisien. Dans cette interview elle revenait sur les insultes et commentaires qui la traitait de « fille facile ». Mais elle revenait aussi sur les personnes qui disent d’elle qu’elle est « refaite de partout ».

Zahia Dehar est en ce moment en tournée promotionnelle pour un nouveau film réalisé par Rebecca Zlotowski. Le film intitulé « Une fille facile ». Un titre comme une réponse à tous ses détracteurs. En effet, la jeune fille cache aussi bien son jeu. Le scandale lié à l’équipe de France de foot lorsqu’elle n’avait que 17 ans est loin derrière elle. Une décennie après cette histoire elle monte les marches de la nouvelle édition du Festival de Cannes 2019. Zahia Dehar accumule les casquettes : créatrice de mode, mannequin, influenceuse, égérie de Jean-Paul Gaultier. Et maintenant actrice pour Rebecca Zlotowski, dans son long métrage en compétition à la Quinzaine des réalisateurs du festival de Cannes.

Zahia Dehar se dévoile dans une interview

« Je dirais qu’il n’y a jamais eu de chirurgie esthétique » déclare alors la jeune femme lors de son entretien avec Le Parisien. Sur quoi la réalisatrice à ses côtés rétorque, « Tu joues sur les mots. Si on parle de petits arrangements sur le visage…« 

Zahia Dehar ajoute aussi, « Oui, mais je ne me suis jamais fait opérer ! Depuis que j’ai 16 ans, même avant les injections, tout le monde croyait que j’avais fait de la chirurgie esthétique. » Donc, il est aussi clair que lorsque l’on voit la jeune femme un peu plus jeune et maintenant. Il existe aussi une différence majeur au sein de son visage.

En conclusion, la jeune femme se préfère aussi maintenant. Et elle assume pleinement ses petites opération superficielles.