fbpx
Buzz
Partager sur

Zahia assume son image sexy: « Pourquoi serait-elle gênante ? »

Zahia a récemment fait un sacré come back. Et cela au festival de Cannes puisqu'elle a changé de voie professionnelle et est devenue actrice

Zahia Dehar a fait un come back remarqué. Celle que l’on a découvert pour ses services d’escort, est désormais bien loin de tout ça.

Alors qu’on connaissait la Zahia bimbo de 2010, on la découvre en femme fatale sur le tapis rouge de Cannes. Cette dernière sculpturale dans une robe décolletée, vient présenter son nouveau film. Ironiquement ce dernier s’appelle « Une fille facile ». Il a été réalisé par Rebecca Zlotowski et raconte l’histoire de Naima 16 ans et de son été inoubliable à Cannes.

La jeune femme en tant qu’actrice se livre ainsi au jeu de la promotion. Et par conséquent à celui de l’interview. Un exercice qui nous permet de mieux connaitre Zahia Dehar et de comprendre ce personnage complexe.

Zahia son interview a Parisien

La jeune femme de 27 a ainsi donné une interview au Parisien durant le festival. Cette dernière se tenait dans le hall du Carlton avec la réalisatrice Rebecca. L’occasion de revenir sur le tournage.

Le journaliste commence par demander à Zahia si ce n’est pas trop dur de jouer un rôle qui lui ressemble étrangement. Cette dernière répond: « on a les mêmes envies de liberté et le même goût pour les aventures. En fait, cela m’excitait de jouer une femme qui résiste aux attentes et aux restrictions de la société. » Cette dernière ajoute « Pourquoi mon image serait gênante ? Si elle me plaît et me procure du plaisir… »

Elle s’est aussi exprimé sur son rapport à la médiatisation. Et semble en avoir tiré des leçons: « Je l’ai connue sans l’avoir choisie donc, maintenant, je vis avec. Bien sûr, elle a été un petit traumatisme, mais si je ne m’exposais plus du tout, ça voudrait dire que je n’assume pas ce qui s’est passé. Si ça avait été le cas, il aurait fallu que je cesse de vivre ce à quoi j’ai pensé. »

Zahia qui vit désormais à Londres laisse sous entendre en fin d’interview qu’elle a de nombreux projets. Et qu’elle n’est pas prête de disparaitre.