fbpx
Buzz
Partager sur

Vegedream s’explique après les accusations de violences conjugales !

Vegedream s'explique après les accusations de violences conjugales !

Les internautes sont sous le choc. Vegedream a été accusé de violences conjugales par sa femme. Il a donc répondu à ces accusations.

Mais qui est donc Vegedream ? Le rappeur est accusé de violences conjugales par son épouse. Il s’est donc expliqué après la diffusion de preuves évidentes. MCE TV vous raconte donc tout en détail !

C’est la polémique du jour ! L’interprète de Ramenez la coupe à la maison serait coupable d’avoir frappé sa femme pendant cette période de confinement.

Alors qu’ils sont mariés depuis trois ans, Shauna alias Sachtela Evrard Djedje a vécu des horreurs par Vegedream. Elle a donc témoigné sur les réseaux sociaux.

« C’est pas du tout dans mes habitudes de passer par les réseaux sociaux, mais là il m’est arrivé quelque chose de très grave que je ne souhaite à aucune femme sur terre ! » commence donc Shauna.

« Dès lors que j’ai appris que l’homme avec qui je partageais ma vie depuis 3 ans a osé me tromper. Et à inventer des rumeurs sur moi, et s’est permis de lever la main sur moi. Je me sens donc dans l’obligation de partager » 

Et ce n’est pas tout ! La jolie brune a montré des photos qui prouvent alors la véracité de ses propos. Les internautes sont donc sous le choc.

Vegedream s'explique après les accusations de violences conjugales !
Vegedream s’explique après les accusations de violences conjugales !

Vegedream nie en bloc

Mais malgré cette preuve évidente, Vegedream conteste les faits : « Les hommes mentent mais pas les caméras de surveillance ! Donc moi je suis un chat pour te griffer comme ça ? »

« Par pitié, ne croyez pas tout ce que vous voyez. À très vite merci. Malgré ça je ne salirai jamais 3 ans de relation. La justice s’en chargera. »

Un peu plus tard dans la journée, Vegedream a donc donné sa version des faits. Il explique alors que son épouse est venue le rejoindre avec sa tante et ses amis pour s’expliquer. « Elle n’était vraiment pas venue pour arranger les choses. » 

Mais il conteste donc les accusations de violences : « Elle s’est mise devant moi je lui ai dit que c’était fini. Elle m’a mis un coup de poing une première fois. J’ai pas bougé, j’ai regardé sa tante. Elle m’a remis un coup de poing et c’est là que je l’ai poussée. »