fbpx
Buzz
Partager sur

TPMP: le coup de gueule de Matthieu Delormeau contre les chants homophobes dans les stades !

TPMP: le coup de gueule de Matthieu Delormeau contre les chants homophobes dans les stades !

Dans TPMP Matthieu Delormeau s'est indigné sur le débat des chants homophobes dans les stades. Un sujet qui lui tient vraiment à coeur.

Matthieu Delormeau fait rire son public de TPMP mais il sait aussi pousser des coups de gueule. Ce mercredi 23 octobre, il s’est indigné suite aux chants homophobes dans les stades. On vous explique !

En effet, Matthieu Delormeau n’a pas manqué de donner son avis sur les chants homophobes et racistes dans les stades. Laure Boulleau et Hervé Mathoux étaient invités sur le plateau de TPMP à l’occasion du match PSG -OM qui se déroulant 4 jours après. L’animateur en a donc profité pour poser quelques questions qui l’interéssait. Car c’est un sujet assez concernant pour lui :« J’avais une question très rapide parce que je ne suis pas un fan de foot, et pour plusieurs raisons. Notamment celle-ci à laquelle vous pourrez répondre » déclare t-il.

Puis il poursuit avec une comparaison très intéréssante :« Pourquoi au tennis, au rugby. Dans plein de sports populaires et magnifiques on ne voit jamais ça Pourquoi les chants racistes et homophobes n’existent que dans ce sport là et dans ces stades-là ? » ». Ce a quoi Isabelle Morini-Bosc a répondu : « Parce que c’est le plus populaire ! ». Une reponse non valable pour Matthieu.

Matthieu Delormeau: Il s’indigne des chants homophobes dans TPMP

Matthieu Delormeau s’est exprimé avec beaucoup d’investissement dans ce débat :« Pardon, pas forcément, le tennis, c’est très populaire ». Toutefois, il faut savoir que l’animateur a été victime d’une agression homophobe. C’était il y a quelques mois, dans un taxi parisien. Voilà une des raisons pour lesquelles ce débat était très important pour lui.

Puis à la suite Éric Naulleau s’est exprimé :« C’est parce que c’est le sport le plus populaire. Le rugby et le tennis, ce n’est pas du tout la même population ! Moi, j’ai été élevé à Bayonne. Dans les stades de rugby ce n’est pas du tout la même ambiance et pas du tout la même population ». Des propos peu convaincants pour Matthieu Delormeau qui ne comprend pas qu’on puisse donner des raisons à ce genre d’agissement si ce n’est la bêtise.