fbpx
Buzz
Partager sur

TPMP: Enora Malagré dévoile son énorme salaire dans l’émission !

Lorsqu'elle était chroniqueuse dans TPMP, Enora Malagré percevait un gros salaire. Elle en a justement parlé !

Enora Malagré a gagné beaucoup d’argent dans TPMP. Elle a justement parlé de son énorme salaire dans l’émission ! MCE TV vous raconte donc tout en détail !

C’est en 2017 qu’Enora Malagré a quitté son poste de chroniqueuse dans TPMP. Un coup dur pour l’équipe. Mais aussi pour ses plus grands fans.

Le 14 octobre dernier dans VL Media, l’ancienne animatrice radio de NRJ a donc parlé de son salaire dans TPMP. Et attendez-vous à une somme énorme !

« Je percevais 7 000 euros par mois mais je gagnais plus lorsque je faisais de la radio. » La jeune femme a donc quitté Cyril pour des raisons concrètes. Et non pas pour l’argent :

« Je suis partie sans argent. Ils m’ont proposé, mais j’ai refusé pour certaines raisons. Rapidement je me suis remis dans le travail mais pendant six mois y a un vide. »

« Y a une chute, le téléphone ne sonne plus et puis tu t’emmerdes quoi, j’étais dans une quotidienne. »

TPMP- Enora Malagré dévoile son énorme salaire dans l'émission
TPMP- Enora Malagré dévoile son énorme salaire dans l’émission

« TPMP me rendait malheureuse »

L’ancienne chroniqueuse de TPMP confie aussi qu’elle a beaucoup souffert de ce départ : «  J’ai eu des propositions de suite après. Mais j’ai refusé parce qu’après j’ai vu un psy, j’étais très malheureuse quand je suis partie ».

« Je n’étais pas bien psychologiquement et puis je suis partie car j’allais très mal, l’émission me rendait malheureuse. J ‘étais en train de faire un burn-out. Et le psy m’a dit ‘pendant six mois vous ne faites rien, vous vous reconstruisez’ parce que j’étais en dépression »

À ce jour, Énora a donc une vie beaucoup plus saine : « Tu arrêtes de boire, tu prends plus de drogues. Je prenais beaucoup de médicaments à cause de ma maladie, l’endométriose. »

« L’idée c’est de se refaire une santé, tu dors, tu vas tous les jours au musée. Je sortais, j’allais voir des pièces de théâtre. Tu reprends le métro, tu te remets dans la vraie vie, j’étais déconnectée »