fbpx
Buzz
Partager sur

Thierry Ardisson: son soutien aux Gilets jaunes lui a-t-il couté sa place sur C8 ? Il fait des révélations !

Thierry Ardisson: trois mois après son départ de C8, il assigne la chaîne !

Thierry Ardisson s'est gentiment fait remercier de C8 avec son émission. L'animateur se confie sur son départ et les raisons.

C’est la nouvelle qui a étonné bon nombre de téléspectateurs il y a quelques mois maintenant. Thierry Ardisson et son émission Les Terriens du Dimanche étaient gentiment remercier de C8. L’animateur s’exprime enfin sur les raisons de son départ !

C’est par un communiqué de presse de la part de Thierry Ardisson que les téléspectateurs ont alors appris la nouvelle. Salut Les Terriens était devenue une émission incontournable de la chaîne C8. Et pour cause, transférée en 2016 de Canal + à C8, la chaîne avait réussi à séduire bon nombre de téléspectateurs.

Dans le communiqué, Thierry Ardisson s’explique donc sur les raisons de la fin de l’émission Salut Les Terriens : « Je ne serai pas sur C8 à la rentrée. La chaîne n’a plus les moyens de s’offrir Ardisson et ses équipes. Et je ne veux pas faire de la télé low cost sous le joug des comptables. »

Une des preuves est donc la diffusion en deux parties de l’émission avec Les Terriens du Samedi et Les Terriens du Dimanche. Cette dernière a déjà bouclée sa fin de saison il y a plusieurs semaines.

Thierry Ardisson fait des révélations

Mais Thierry Ardisson vient de se confier sur la fin de l’émission. Et pour lui, la raison semble très claire. Ce n’est pas une question d’argent comme cela avait été évoqué il y a quelques semaines. Selon lui, son soutien sans faille et sans honte au mouvement des Gilets Jaunes lui aurait couté sa place au sein de C8. Il semblerait que soutenir une cause populaire comme celle-ci soit mal vu surtout à cause des différents dérapages de ce mouvement.

Dans une longue interview adressée au Point, Thierry Ardisson se confie. « Il y a une immoralité flagrante [dans le système actuel] et je trouve normal que les gens se révoltent. J’ai beaucoup soutenu les Gilets jaunes, ça m’a d’ailleurs peut-être en partie coûté mon job. »