fbpx
Buzz
Partager sur

Thierry Ardisson insulte de « préfascistes » les téléspectateurs de C8 !

Thierry Ardisson insulte de
Partager
Partager sur Facebook

Alors qu'il part de la chaîne définitivement, Thierry Ardisson en profite pour tâcler ses adhérents. Il semble être content de s'en aller...

Il y a quelques semaines, Thierry Ardisson annonçait son départ définitif de C8. Une annonce choc, puisque le personnage est un pionnier de la télévision français. Beaucoup s’inquiètent d’un potentiel non-retour, tandis que d’autres y voient un désaccord avec la chaîne et ses dirigeants.

Ainsi, il a animé sa dernière émission sur le courant du mois de juin, avec très peu de nostalgie. Peut-être parce qu’il prépare quelque chose ailleurs… Dans tous les cas, il ne se sentait plus à l’aise sur C8 et avait besoin de plus de budget pour ses émissions.

Thierry Ardisson tacle C8 et ses téléspectateurs !

A la rentrée, Thierry Ardisson ne sera donc plus au programme de C8. Et ce, car il ne supporte plus les économies faites au sein de la chaîne. A tel point qu’il ne reçoit pas le budget nécessaire pour produire ses émissions. Du moins, c’est ce qu’il prétend. Il préfère ainsi partir, plutôt que de se contenter de peu.

Pionnier de la télévision et de l’humour noir sur le petit écran, il ne doit pas être habitué à un tel changement dans la façon de travailler. Cela va peut-être même au delà de ça, à en lire son dernier entretien au sein de Valeurs Actuelles. Selon lui, des « préfascistes » opéreraient une « censure » au sein de la chaîne.

Thierry Ardisson s’est ainsi confié en critiquant directement ceux qui s’offusquent des séquences de son émission. Des séquences qui lui ont coûté de nombreuses remontrances par le CSA. Il affirme : « C‘est de pire en pireJ’ai beaucoup souffert sur C8. (ndlr: Sur Canal+) J’avais un public plus jeune, accro aux réseaux sociaux« .

On pense donc forcément à la séquence du clash entre Eric Zemmour et Hapsatou Sy, plus tôt dans l’année. Des sanctions qui vont trop loin selon Thierry Ardisson, qui finit par annoncer :

« Ces gens appellent la censure de leurs voeux, ils sont préfascistes, tout simplement« .