fbpx
Buzz
Partager sur

Thierry Ardisson absent pour ses enfants: il révèle ses regrets !

Thierry Ardisson: ce gros mensonge inventé pour motiver ses enfants à avoir le bac !
Partager
Partager sur Facebook

Amoureux de la télévision, Thierry Ardisson a même délaissé sa propre famille pour exercer sa passion. Il regrette aujourd'hui cela...

Amoureux de la télévision française, Thierry Ardisson est un personnage à part. Jusqu’à présent, son côté décalé et son duo avec Laurent Baffie font rire tous les spectateurs. Pourtant, il compte faire une pause dans sa carrière télévisuelle. Ou du moins, il a récemment annoncé son départ de C8, sans pour autant annoncer un retour quelque part ailleurs.

Ainsi, lors d’un entretien accordé à Valeurs Actuelles, il a affirmé avoir été « censuré » par le CSA. Il qualifie également les téléspectateurs de C8 comme des « préfascistes ». Toujours dans ce même entretien, il parle également de ses enfants…

Thierry Ardisson regrette le temps perdu sans ses enfants !

Alors qu’ils étaient encore tous jeunes, les enfants de Thierry Ardisson voyaient très peu leur père. La raison : il passait le plus clair de son temps sur les plateaux de télévision. Un passionné qui émet des regrets des années après les faits. Père de trois enfants (Manon, Ninon et Gaston), l’homme en noir a manqué de temps à leurs côtés.

C’est ce que rapporte Valeurs Actuelles.  On apprend ainsi qu’il regrette un manque de stabilité avec sa famille. Surtout lorsque ses enfants étaient plus petits :

« Cela restera un manque. Je n’étais pas souvent là et voir ses enfants gambader quand ils sont âgés de 2 ou 3 ans doit être agréable. Je ne les rejoignais que le week-end, épuisé, et je les voyais le dimanche midi seulement. Ça, je le regrette. Mais je crois aussi qu’on ne peut pas tout avoir. Les jésuites rappellent souvent que ‘choisir, c’est sacrifier’. Je ne crois pas qu’on puisse être une vedette et avoir une vie normale… Alors, je m’occupe d’eux aujourd’hui, je me rattrape ! »

Toujours aussi honnête, Thierry Ardisson a même commenté son départ de C8 :

« J’aurais bien fait un ou deux ans de plus… J’aurais surtout aimé que Vincent Bolloré nous prévienne un an à l’avance, parce qu’il y a 100 personnes qui cherchent du boulot pour septembre ! »