fbpx
Buzz
Partager sur

Taylor Swift dans le viseur des défenseurs de l’environnement australien !

Taylor Swift dans le viseur des défenseurs de l’environnement australien !

En plein tournage du clip de son titre Out Of The Woods, la chanteuse américaine Taylor Swift se retrouve au milieu d'une polémique !

Le nouveau clip de Taylor Swift fait polémique !

Taylor Swift responsable de l’extinction d’une espèce d’oiseau ?

Taylor Swift est actuellement en plein tournage avec son équipe du clip de son prochain titre Out Of The Woods. Pour conserver sa place au rang des chanteurs les plus populaires, la superstar tient comme à son habitude à ce que tout soit parfait et pour cela, elle a décidé de tourner certaines scène sur une plage de Nouvelle Zélande: la Auckland’s Bethell’s Beach ! Seulement, c’est à cet endroit qu’une espèce d’oiseaux, le pluvier guignard. Leur particularité ? Ils aménagent un nid à même le sol pour y déposer leurs œufs. Et il se trouve que c’est sur cette fameuse plage que Taylor a filmé. Alors que les défenseurs de l’environnement ont accepté que seulement deux voitures ne s’approchent des lieux, c’est une douzaine qui a envahi la plage ! Résultat, l’association est furieuse et craint fortement que de nombreux œufs ont été broyés par les roues des véhicules…

Le clip de Justin Bieber en Islande inquiète l’industrie du tourisme local

Le site Guide to Iceland a réagit en voyant le clip vidéo « Ne vous comportez pas comme Justin Bieber. Première recommandation : ne pas se baigner dans les lagons glacés : Les icebergs peuvent se détacher, vous piéger dans l’eau et vous pouvez mourir d’hypothermie ». Guide Iceland insiste bien aussi sur le faite que se rouler dans la mousse volcanique est interdit « Elle est extrêmement fragile ! Il faut des centaines d’années pour que la mousse se reconstitue si elle est arrachée ».
« Nous pensons que [la vidéo]est bien sûr une excellente promotion pour le pays, et notre région, dont nous sommes très fiers », souligne un responsable touristique, cité par le site Grapevine. « Mais dans le même temps, nous redoutons que cela attire des randonneurs dans des zones dont l’accès est interdit », ajoute-t-il.