fbpx
Buzz
Partager sur

Taylor Swift: la plainte pour plagiat est rejetée avec humour par la juge !

Taylor Swift: la plainte pour plagiat est rejetée avec humour par la juge !

Poursuivie par un chanteur r'n'b méconnu qui l'accuse d'avoir utilisé certaines de ses paroles pour son titre à succès Shake It Off, Taylor Swift a été relaxée avec originalité.

Taylor Swift reste seul maitre de Shake It Off ! La plainte déposée il y a quelques semaines à l’encontre de la chanteuse pour le plagiat de la chanson Shake It Off n’est plus qu’un mauvais souvenir pour la chanteuse… Qui a un juge parmi ses fans !

Le juge utilise les paroles de sa chanson pour rendre sa décision

Il y a quelques semaines, un musicien inconnu réclamait 42 millions de dollars à Taylor Swift parce que selon lui, la pop star lui aurait volé des paroles pour écrire Shake if Off ! La juge Gail Standish, a tranché ce cas sur le ton de l’humour ! À la barre, celle-ci a déclaré: «the Court is not saying that Braham can never, ever, ever get his case back in court. But, for now, we have got problems, and the Court is not sure Braham can solve them. As currently drafted, the complaint has a blank space, one that requires Braham to do more than write his name. Graham may discover that mere pleading Band-Aids will not fix the bullet holes in his case. At least for the moment, defendants have shaken off this lawsuit
La traduction française n’apporterait pas toutes les subtilités. Car la juge a en réalité intégré des paroles de Shake It Off dans son verdict ! En français nous aurions pu traduire par «Nous avons des problèmes et nous ne sommes pas sûrs que Braham puisse les résoudre. Les inculpés sont débarrassés (shake off)de cette affaire».

Retour sur les faits

Le chanteur américain Jesse Graham avait décidé de porter plainte contre Taylor Swift il y a quelques semaines. Il lui réclamait la modique somme de 42 millions de dollars, estimant que son morceau « Haters Gonne Hate » avait fortement inspiré le tube planétaire « Shake it off ». Les quatre phrases du refrain du morceau de Jesse Graham sont les suivantes « Haters gonna hate/Players gonna play/Watch out for them fakers/They will fake you everyday ».Problème, le refrain de Shake it off est lui conçu comme suit : « Players gonna play/Haters gonna hate/I’m just gonna shake (…) Heartbreakers gonna break/Fakers gonna fake ». Cette ressemblance a été repérée il y a plusieurs mois lors du show de Taylor Swift sur le plateau de l’émission de Ellen DeGeneres par Jesse Graham, qui a rapidement alerté les responsables de Sony ! En plus des 42 millions de dollars que demande Jesse Graham en compensation, celui-ci souhaite aussi voir son nom apparaitre à coté du statut « auteur ». Pour l’instant Taylor Swift n’a pas répondu.