Buzz
Partager sur

Sophia Bush rend un bel hommage à Anthony Bourdain sur Instagram !

Sophia Bush rend un bel hommage à Anthony Bourdain sur Instagram !

Sur son compte Instagram, la belle Sophia Bush a tenu à rendre un bel hommage à Anthony Bourdain. Elle n'a pas manqué d'émouvoir ses fans !

Ce mardi 9 juin, Sophia Bush a posté une photo sur son compte Instagram. Elle a tenu à rendre un très bel hommage à Anthony Bourdain sur le réseau social.

En légende de sa photo Instagram, Sophia Bush a aussi révélé les paroles de l’homme : « Un triste anniversaire, avec un beau et opportun rappel d’Anthony Bourdain : ‘J’avais l’habitude de croire que la race humaine dans son ensemble était essentiellement à quelques pas des loups' ».

Sophia Bush a aussi retranscrit : « Cela étant donné le moindre changement de circonstances, nous voudrions tous, tôt ou tard, se déchirer en lambeaux. Que nous étions, à la base, intéressés, lâches, envieux et potentiellement dangereux en groupe ».

Elle a révélé : « Depuis, j’ai fini par croire. Après de nombreux repas avec de nombreuses personnes différentes dans de très nombreux endroits différent. Que même s’il ne manque pas de gens qui nous feraient du mal, nous sommes essentiellement bons« .

Sophia Bush rend un bel hommage à Anthony Bourdain sur Instagram !

Sophia Bush dévoile les paroles très censées d’Anthony Bourdain

Sophia Bush a aussi écrit : « Que le monde est, en fait, rempli de personnes généralement bonnes et décentes qui font simplement de leur mieux. Tout le monde, est fier de leur nourriture (quand ils l’ont). Ils aiment la partager avec les autres (s’ils le peuvent) ».

La jeune femme a aussi retranscrit : « Ils aiment leurs enfants. Ils aiment une bonne blague … S’asseoir à la table m’a permis une perspective privilégiée et un accès qui d’autres, qui recherchent principalement «l’histoire». ».

Pour Anthony Bourdain : « Les gens se sentent aussi libres, avec un gars américain maladroit qui n’a exprimé son intérêt que pour leur nourriture et ce qu’ils font pour le plaisir, pour raconter des histoires sur eux mêmes ».

Il avait d’ailleurs conclu : « Les gens, où qu’ils vivent, ne sont pas des statistiques. Ce ne sont pas des abstractions. Je ne dis pas que s’asseoir avec les gens et partager une assiette est la réponse à la paix mondiale. Pas de loin. Mais ça ne peut pas faire de mal« .

Afficher +