fbpx
Buzz
Partager sur

Rohff harcelé par une fan: Il porte plainte pour la sécurité de ses enfants !

Partager sur Facebook

Loin de tous clashs et embrouilles avec son rival Booba, le rappeur Rohff fait face à un harcèlement. Il dépose plainte. Explications

Alors que ses nombreux fans attendent son album Surnaturel, le rappeur Rohff fait appel à la justice. En effet, Housni Mkouboi de son vrai nom a dû déposer plainte contre une femme. C’est le magazine Le Point qui révèle ces informations.

Rohff : Une plainte déposée pour harcèlement contre une de ses fans

La célébrité s’avère parfois pénible. Effectivement, l’interprète de « Ils nous connaissent pas » a dû faire face à une fan hystérique. C’est au commissariat de Saint-Maur-des-Fossés dans le Val-de-Marne que le rival de Booba a déposé sa plainte.

Selon vous #Surnaturel🌋 sera un album Lourd ? Trop puissant ? Incroyable? Vite fais ? Bof ? Actuel ? Obsolète? Intemporel ?? Ou Tout pourri ?? Pensez vous que c'est un album tout neuf qui arrive ? Ou y aura t'il des extraits deja entendu ?? Ma carriere est elle fini ?? Lachez vous !!! #2k18 !!!

Une publication partagée par REALROHFF (@surnaturelbyrohff) le

Et certains autres internautes ont pu remarquer les agissements étranges de la jeune femme. Puisqu’en moins d’un mois, elle a posté plus de 3 000 commentaires sous les publications de Rohff. De plus, certains d’entre eux sont « incompréhensibles » selon Le Point.

Pour la sécurité de ses enfants avant tout

Cependant, l’accusée ne s’arrête pas là. Elle a réussi à trouver l’adresse du chanteur ainsi que son numéro de téléphone. « Elle est venue jusqu’à son domicile avant de voler du courrier dans sa boîte aux lettres, et notamment une facture de téléphone, c’est comme ça qu’elle a eu son numéro. Il semble assez évident que cette femme est en souffrance et a besoin d’être soignée », toujours selon les sources du magazine Le Point.

Une publication partagée par REALROHFF (@surnaturelbyrohff) le

L’avocate de Rohff a également réagi : « Nous souhaitons simplement que cette personne fasse l’objet d’une prise en charge médicale. Manifestement, elle ne va pas bien. Il s’agit plus d’une mesure de protection vis-à-vis des enfants de mon client que pour lui-même. Lui peut se défendre. Mais on ne sait pas comment cette jeune femme pourrait réagir au contact des enfants de mon client. Elle s’est quand même rendue devant chez lui à plusieurs reprises avant de frapper à la porte. » Affaire à suivre.

Crédits photos : Rohff