fbpx
Buzz
Partager sur

Rihanna: que vaut vraiment Fenty, sa marque de prêt-à-porter haut-de-gamme ?

Partager
Partager sur Facebook

Rihanna tape fort avec sa marque de vêtements aux tarifs exorbitants. Mais faut-il vraiment sortir les billets pour Fenty ?

On en oublierait presque qu’elle a débuté en tant que chanteuse. Rihanna, plus qu’une artiste phare de l’industrie musicale, semble aussi une femme d’affaires impitoyable. Passionnée de mode et de beauté, elle a décidé d’en faire son créneau. Résultat : elle se retrouve désormais à la tête d’un petit empire, touchant cosmétiques inclusifs, lingerie et, depuis peu, prêt-à-porter haut-de-gamme.

En effet, depuis mai dernier, il semble désormais possible d’avoir une véritable silhouette « Fenty ». Le nom de Rihanna, certes, mais aussi et surtout le nom de sa griffe de vêtements chics sous la houlette du groupe LVMH. Mais que vaut vraiment cette première collection ? Mérite-t-elle tout le ramdam médiatique autour d’elle ? Décryptage entre deux twerks, puisque comme dirait Riri, malgré l’été et sa torpeur, il nous faut « Work, work, work… »

Une boutique en ligne et une addition salée

À l’heure de l’écriture de ces lignes, pas beaucoup de solutions possibles. En effet, point de boutique physique, ou plutôt il n’y en a désormais plus. Le store dans le Marais, éphémère, a fermé ses portes le 3 juin (il n’a ouvert ouvert qu’une semaine). Pas grave. Un site, très bien fichu il faut l’admettre, compensera nos folles pulsions d’achat. « Folles », le terme reste bien choisi et sera sans doute dans l’esprit de notre banquier.

Qu’on se le dise : les prix et la carte bleue flambent comme jamais. Oubliez, les tarifs plus ou moins accessibles de la collaboration Rihanna/Puma. Ici, la jupe coûte aux environs de 300 euros. Cent de plus pour un pantalon ou des lunettes de soleil aux formes futuristes. Si beaucoup affirment qu’il ne s’agit pas là d’une marque de luxe, reste que Fenty se retrouve très chère. Et n’a rien à envier à certaines marques comme Kenzo ou Gucci sur le prix de certains articles. Petits comptes en banque admirateurs de la belle de la Barbade, vous voilà prévenus…

Rihanna est toujours aussi fan de l’oversize

Côté design, certains auraient probablement parié sur des imprimés à outrance. Type, combinaison à motif billets de dollars. Ou des formes très larges et unisexes, un peu comme ce que propose le collègue Kanye West avec sa propre entreprise Yeezy. Surprise : Riri a préféré proposer un travail bien plus féminin et chic. Alors oui, la plupart des coupes semblent très oversize, ère du temps oblige. Et puis, il s’agit là de la marque de fabrique de la chanteuse. (Même si, on préfère le souligner, elle ne conçoit pas elle-même les pièces).

La fonction semble attribuée au directeur du style Jahleel Weaver). Mais soyons rassurés : mesurer 1m80 pour 50 kilos ne semble pas la condition sinequanon pour enfiler les vêtements. Au contraire, comme pour sa marque de cosmétique, Rihanna a misé sur l’inclusivité. Et pour cause : elle même n’a jamais tenté de dissimuler ses propres formes voluptueuses. Voilà pourquoi les vêtements qu’elle propose vont jusqu’à la taille 46. Ca n’a l’air de rien, mais cela semble d’une infinie rareté dans l’industrie du luxe, plus habitée à devenir limitée à la taille 42.

Nos préférés

Parmi nos pièces fétiches, forcément, la robe blazer, si souvent portée par la businesswoman. Epaules larges, taille ajustée : la pièce semble conçue pour aller quasi à tout le monde. Et propose un effet vintage qui en fera succomber plus d’un(e). À l’instar des autres pièces de la collection, elle jouit aussi d’un effet couture pas piqué des hannetons. En plus d’être incroyablement confortable. On aimerait s’en servir de pyjama tant le tissu est cosy !

Enfin, et c’est peut-être un détail pour vous, mais pour nous, ca veut dire beaucoup… Le packaging de chaque pièce est de toute beauté. Difficile de ne pas vouloir conserver chaque boîte à chaussures ou lunettes à vie. Tant elles demeurent des petites merveilles de design et d’ingéniosité. De quoi rendre la cérémonie de vente inoubliable.

Fenty, une marque quali sur laquelle on peut craquer

Alors, faut-il vraiment dégainer la CB et faire des folies ou économiser pour un sac Louis Vuitton ? (Ou pour d’autres projets, soyons fous et libres). L’auteure de cet article a bien envie de vous dire « pourquoi pas ? ». Les pièces sont parfaitement taillées, coupées et finies. Comme pour d’autres griffes de luxe, elles jouissent d’une fabrication qualitative en Italie. Investir dans du Fenty, c’est donc non pas investir dans une pièce condamnée à être démodée et dégradée mais, au contraire, faite pour durer. Encore faut-il que vous soyez féru de l’effet « j’ai encore chipé dans la garde-robe de mon père ». Le cas échant, n’hésitez pas davantage. La marque chapeautée par Rihanna est sans doute ce qu’il vous faut.

Mélissa Chevreuil