Buzz
Partager sur

Rihanna: c’est officiel, Donald Trump ne peut plus utiliser sa musique !

Partager
Partager sur Facebook

Rihanna qui avait attaqué Donald Trump en justice afin de lui interdire l'autorisation de diffuser ses titres lors de ses meetings, a obtenu gain de cause.

Aux États-Unis, l’utilisation de la musique par le président Donald Trump fait débat lors de chaque période électorale. Alors qu’il y a peu, Pharrell Williams attaquait en justice Donald Trump pour l’utilisation répétée de son titre « Happy », c’est maintenant au tour de Rihanna…

Rihanna interdit à Trump d’utiliser sa musique

Et la bonne nouvelle : Rihanna a obtenu gain de cause ! Pour rappel, le 5 novembre dernier, la chanteuse avait demandé via son équipe d’édition à Donald Trump de ne plus jouer sa musique lors de ses meetings. Ainsi, une ordonnance de cessation et d’abstention avait été envoyé. En effet, la chanteuse avait appris que le président utilisait « Don’t Stop the Music » lors de ses meetings. Cela nui lui avait pas plu du tout. Aussi, toutes les musiques de Rihanna ont été retirée de la licence globale, payée pour pouvoir utiliser sa musique.

On peut dire que Donald Trump n’a pas la côté auprès des stars de la musique. Comme nous l’avons précisé, Pharrell avait fait la même démarche car Donald Trump avait joué le titre « Happy » alors que le pays se trouvait en deuil à la suite de l’attentat dans la synagogue de Pittsburgh. Cet attentat avait fait 11 morts, rien de bien « Happy ». Et même Kanye West, longtemps un soutien inconditionnel du président des États-Unis a décidé de prendre des distances. Il confiait se sentir utilisé pour des causes auxquelles il ne croyait pas.

Rihanna la rebelle

Rihanna de son côté, marque une nouvelle fois sa totale opposition à Donald Trump. Elle qui pourtant, n’est pas citoyenne américaine. Même si elle y réside le plus souvent, elle a tout de même attaqué a de nombreuses reprises le successeur de Barack Obama. Elle avait d’ailleurs participé à la Marche des Femmes qui avait eu lieu à New York.
Vous l’aurez compris, Riri aime jouer les rebelles !