fbpx
Buzz
Partager sur

Patrice Quarteron fracasse Booba et son livre Le bitume avec une plume !

Booba a annoncé la sortie du livre Le bitume avec une plume et cela n'a pas du tout plu à Patrice Quarteron qui le fracasse sur son compte Instagram

Patrice Quarteron déteste Booba. Et quand le Duc de Boulogne a annoncé la sortie d’un livre, il en a aussi profité pour le fracasser. Le boxeur a posté un long message sur Instagram qui démonte le nouveau projet du rappeur !

Booba va sortir un livre sur ses meilleures punchlines !

Hier, Booba a annoncé la sortie d’un livre intitulé Le bitume avec une plume. Cet ouvrage sera édité en série limitée et il regroupera les meilleures punchlines du rappeur. Le Duc de Boulogne a posté une petite vidéo pour annoncer son nouveau projet. Le rappeur du 92 a aussi écrit un petit message « #Repost @lebitumeavecuneplume ・・・ 💥📓Recueil en édition limitée à 200 exemplaires. Disponible le 9 décembre @nous.paris . Plus d’infos sur www.lebitumeavecuneplume.com »

Ce livre avec les meilleures punchlines du rappeur sortira uniquement à 200 exemplaires. Et comme il sera en tirage limité, son prix sera aussi très élevé. Pour s’offrir Le bitume avec une plume de Booba il faudra débourser 300 euros.

Mais ce projet ne plait pas du tout à Patrice Quarteron.

Patrice Quarteron fracasse Booba et son livre Le bitume avec une plume !

Le boxeur déteste Booba depuis un soir de défaite ou le rappeur s’était moqué de lui. Depuis, quoi que le Duc de Boulogne ne fasse, Patrice Quarteron le démonte. Et c’est aussi le cas du projet du livre du rappeur.

Dès que Patrice Quarteron a découvert que Booba sortait un livre, il n’a pas pu s’empêcher de le fracasser. Le boxeur a posté un très long message sur Instagram. « Maxiblarf : 300 balles pour un torchon. Maxiblarf sort un livre de punchline au prix modique de 300 euros!
Sa connerie ne faiblit pas, elle est exponentielle.

300 euros c’est le prix à payer pour lire un illettré. Mais il aura sa clientèle. Maxiblarf est un con suivi par des veaux fiers de leur boucher. Pourtant, on aurait pu penser que la justice aurait reformé son mode de pensée, qu’elle l’aurait calmé. Mais non. La justice l’a renforcée. Maxiblarf se plaît en héros de l’anticonformisme, en étendard de la philosophie de rue. C’est un résistant! C’est un comble: plus on l’attaque sur ses déviance, plus il renforce ses convictions.

Et c’est la malédiction du con: il cannibalise. Maxiblarf est un « ventru », bouffant à tous les râteliers. Comme le disait l’autre, c’est un con encombrant, content de lui, n’hésitant jamais à promouvoir des punchlines à la richesse sémentique misérables inondant ses pages google. Pourquoi payer 300 euros quand on peut aussi faire des copier-colle et les imprimer au bureau?

C’est l’allégorie du con sur de soi. Maxiblarf possède l’émancipation intellectuelle d’un condamné devant l’échafaud: « tentons l’impossible mes frères, puisque je ne suis plus rien! ». 300 euros…. C’est le prix de son égo démesuré. »

Mais vous, que pensez-vous du projet de Booba de sortir un livre sur ses meilleures punchlines ?