fbpx
Buzz
Partager sur

Paola Locatelli s’inquiète beaucoup pour le Bac de français !

Paola Locatelli s'inquiète beaucoup pour le Bac de français 1000

Fin mai, Jean-Michel Blanquer doit annoncer si l'épreuve du bac de français est maintenu. Paola Locatelli commence à s'inquiéter !

Très inquiète pour l’épreuve du bac de français, Paola Locatelli pousse les confidences auprès de ses fans. Elle veut se mettre à fond dans les révisions ! MCE vous en dit plus.

L’année scolaire a été très bousculée à cause de la pandémie du covid-19 ! Eh oui, tous les établissements ont dû rester fermés pendant plus de deux mois.

Mais si les écoles maternelles et primaires ont enfin réouvert leurs portes, ce n’est pas le cas des collèges et des lycées.

Le problème ? Les élèves s’inquiètent énormément. Surtout les lycéens. En effet, les élèves de première et de terminale doivent passer leur bac à la fin de l’année.

D’ailleurs, c’est le cas de la jolie Paola Locatelli ! Eh oui, la brune sulfureuse de 16 ans doit passer son épreuve du bac de français. 

Toutefois, la youtubeuse s’inquiète énormément. Alors, Paola Locatelli a besoin de se confier à ses fans dans la story de son compte Instagram !

Paola Locatelli s'inquiète beaucoup pour le Bac de français 640

Paola Locatelli veut s’y mettre à fond

Alors face caméra, Paola Locatelli présente d’abord ses excuses. « Je suis hyper impolie. Je ne vous ai même pas demandé si vous arrivez bien à suivre au niveau des cours en visio, si vous passez le bac (…) »

Ainsi, la célèbre influences aux 1, 5 millions d’abonnés sur le réseau social leur demande de « tout lui dire » car « elle veut tout savoir » de leur organisation scolaire.

Ensuite, Paola Locatelli poursuit et évoque son cas. « Comme vous le savez, je passe le bac de Français. Mais je ne sais pas quand, ni comment ça se passe », déclare-t-elle.

« Apparemment, il faut apprendre tout nos textes. Il faut qu’on le fasse les gars, vraiment. Venez on se met une déter (ndlr: détermination) et on les apprend tous  » dit-elle.

D’ailleurs, la jeune femme préfère rire de la situation plutôt que d’en pleurer. « Un jour, on aura le bac de français et on ne va rien comprendre ».