Buzz
Partager sur

Nagui: il raconte comment il a cru mourir lors d’un voyage en avion !

il raconte comment il a cru mourir lors d'un voyage en avion grande
Partager
Partager sur Facebook

Pendant son émission "Tout le monde veut prendre sa place", Nagui a raconté comment il a cru mourir lors d'un voyage en avion.

Dans son émission Tout le monde veut prendre sa place, Nagui a fait des révélations. Sur le plateau de l’émission, il a raconté en direct comment il a cru mourir lors d’un voyage en avion. MCE vous en dit plus.

Nagui raconte comment il a cru mourir en avion

À chaque nouveau numéro sa petite histoire. Samedi 19 janvier 2019, Nagui recevait cinq nouveaux candidats pour participer à Tout le monde veut prendre sa place. Parmi ces nouveaux candidats, un dénommé Bruno, steward se trouvait sur le plateau. De quoi rappeler bien des mauvais souvenirs au présentateur. Car ce dernier a bien cru qu’il allait mourir lors d’un voyage en avion. Nagui a alors déclaré:

« Je dois dire que la seule énorme frayeur que j’ai eue dans ma vie, c’était à bord d’un avion. » a-t-il délcaré avant d’en dire un peu plus sur cette frayeur. « C’était une compagnie qui n’existe plus d’ailleurs. Parce qu’ils se sont dit : “On va arrêter, on sait pas faire. On va leur dire qu’on est mieux par terre”. »

Nagui décrit la scène de catastrophe

Nagui poursuit alors: « À l’approche de l’aéroport de Chambéry, il y a eu un trou d’air. L’avion a dû descendre de plusieurs dizaines de mètres. À tel point que tous les masques à oxygène sont tombés. » C’est à ce moment là que l’animateur a entendu l’ensemble du personnel hurler de panique. Ce qui ne rassure en rien dans une situation aussi catastrophique.

« Mais c’est surtout quand j’ai entendu le personnel crier. J’ai entendu des “Oh mon Dieu !”. Je me suis dit si l’avion tombe, les masques aussi. Et le personnel pleure, on est morts !  »

Mais heureusement, tous les membres de l’équipage ainsi que les passagers sont alors sortis indemnes. Nagui poursuit alors:

« Ce qui est formidable, c’est que le pilote a repris les commandes. Du moins il n’y avait plus de trou d’air. On a senti qu’on remontait. Il a alors dit très tranquillement : “Nous allons tenter une nouvelle approche”. Et là tout l’avion a dit : “Non !” »