fbpx
Buzz
Partager sur

Nabilla, TPMP, Le Mad Mag, Sam Zirah se confie !

Nabilla, TPMP, Le Mad Mag, Sam Zirah se confie !

Sam Zirah s’est confié à Purebreak pour dire ce qu’il pensait de Nabilla, d’une possible venue sur TPMP, ou de travailler pour le Mad Mag

Sam Zirah est devenu l’intervieweur en vogue, avec Jeremstar, des candidats de téléréalité. En effet, cet ancien directeur de boutique de luxe a souhaité abandonner son ancien travail pour se consacrer à ce qui lui plaît par dessus tout : le journalisme. Il s’est confié à Purebreak pour expliquer sa nouvelle vie.

Sam Zirah s’explique sur son changement de carrière

Comme nous vous l’indiquions, Sam Zirah s’occupait d’une boutique de luxe il y a quelques années. Finalement, il a décidé de devenir journaliste. Il a expliqué pourquoi à Purebreak : « J’avais envie d’offrir une opportunité aux candidats de se livrer, échanger (…) comme je le ferais avec un comédien ou un écrivain. Je pense que je ne suis pas assez salope pour pouvoir être chroniqueur dans le Mad Mag. Ce n’est pas du tout négatif ce que je suis en train de dire, mais je ne suis pas assez trash »

Le média a ensuite souhaité savoir si le journaliste serait tenté pour participer à Touche Pas à Mon Poste. Mais Sam Zirah ne se voit »pas tout de suite » dans l’émission de C8. « Pourquoi ? « Parce que c’est un gros bateau. Il faut avoir les épaules solides. (…) Tous les soirs toutes leurs phrases sont décortiquées, tout est repris dans la presse. (…) On a vu que c’est pas forcément évident notamment avec Bertrand Chameroy ».

Sam Zirah parle de Nabilla

C’est ensuite au sujet de la star de téléréalité, Nabilla, qu’il s’est confié. Sam Zirah a avoué qu’il rêverait de l’interviewer. Puis, il a expliqué qu’il devait attention aux relations qu’il entretenait avec les candidats de téléréalité.

le journaliste a indiqué « qu’il « y a des personnes, qu’on aime ou qu’on n’aime pas, qui à un moment donné ont un petit peu un rôle d’icône ». Mais s’il côtoie les people, pas question pour autant de copiner avec eux. »J’essaie de ne pas être ami », « c’est très important pour moi de ne pas trop les voir en dehors parce que je n’ai pas envie d’être faussé ».