fbpx
Buzz
Partager sur

Nabilla et Thomas Vergara en plein déménagement: il raconte leurs galères !

Partager sur Facebook

Nabilla et Thomas viennent d'arriver à Dubaï. Et tout ne se passe pas comme prévu ! Thomas Vergara racontent les galères du déménagement !

On vous le racontait hier, Nabilla et Thomas Vergara viennent de poser leurs valises à Dubaï. Un nouveau départ pour les amoureux qui attendaient ça avec impatience. Néanmoins, changer de vie n’est jamais facile. Et Thomas raconte sur Snapchat à ses fans les galères qu’il arrive au couple !

Hier, c’est la femme de Thomas Vergara, Nabilla qui donnaient de leurs nouvelles. Cette dernière est totalement malade. Et ne peut ainsi pas trop profiter du merveilleux temps qu’offre Dubaï. Elle expliquait à ses fans que l’installation allait être longue. Et que cela avançais pas à pas. Néanmoins ils ont des projets pleins la tête.

Le couple vient à peine d’avoir un bébé. Ce dernier qui se nomme Milann est âgé de 1 mois. Et le parents n’ont pas attendu plus longtemps pour filer au paradis. En effet, cette villa avec piscine ils en rêvaient !

Thomas Vergara raconte les galères de déménagement avec Nabilla !

Oui mais voilà, Thomas Vergara savoure les joies du déménagement. Et comme à chaque fois, il y a des petits imprévus. Mais cela sert à encore plus profiter une fois tout fini ! Il s’est donc confié à ses fans comme à son habitude.

Thomas Vergara commence ainsi: « La maison commence à prendre forme. Le canapé vient d’arriver. On l’a commandé au mois de juillet. Sauf que c’était une catastrophe, il était trop petit. On en a choisi un autre. On a le canapé mais on a pas la table basse. Ils ont pas capté la superficie de la maison. C’était trop petit on tout fait repartir.« 

Thomas Vergara ajoute: « Tout ce qu’on a fait au moins de juillet on a du annuler. Les chambres c’est bon. Le living room a été foiré. Donc on reprend tout à zéro. On a eu de la casse pendant le déménagement. Comme la télé. Tout est arrivé par bateau donc les choses sont abimées. » Néanmoins, il relativise: « Mais la on est contents ça commence à prendre forme. Ça va être trop beau »