fbpx
Buzz
Partager sur

Nabilla n’est pas encore prête à revoir son père « J’ai peur de son jugement »

Nabilla n’est pas encore prête à revoir son père « J’ai peur de son jugement »

Entre Nabilla et son père, les rapports ont toujours été très difficiles. Sur le plateau du Grand 8, la jeune femme a même avoué avoir peur de le revoir

Ce jeudi 28 avril, Nabilla était l’invitée de Laurence Ferrari dans le Grand 8. Durant cet entretien, la starlette s’est confiée sans tabou sur la relation conflictuelle qu’elle entretient avec son père. Un homme qu’elle n’a pas revu depuis plusieurs années.

Nabilla n’a pas vu son père depuis son adolescence

Depuis la sortie de son autobiographie, Nabilla s’est exprimée à plusieurs reprises au sujet de son paternel. Dans une interview accordée à France Info, elle avait d’ailleurs affirmé qu’ils ne partageaient pas les mêmes valeurs et principes: « Il a des valeurs qui ne sont pas les miennes. Il est conservateur, moi, je le suis un peu moins. Je suis occidentale avant tout ».

Dans son livre intitulé « Trop Vite », Nabilla fait une révélation très émouvante à ses fans. Il y a quelques mois, l’ex-bimbo a tenté de reprendre contact avec lui par téléphone. Elle l’a alors appelé en se faisant passer pour une journaliste: « C’était il y a un an et demi. J’avais un peu changé ma voix, pour faire la journaliste, lui poser des questions. J’ai fini par dire: ‘Mais vous l’aimez toujours, votre fille ?’ Quand il a dit oui, j’ai bouclé et fondu en larmes. Je ne l’ai pas rappelé depuis. »

Elle avoue: « J’ai encore peur de son jugement »

Dans le Grand 8, Nabilla a expliqué que son papa était venu la voir lorsqu’elle était en prison et qu’elle avait refusé sa visite: « Je n’ai pas voulu parce que je me suis dit que je n’avais pas envie de le revoir dans de telles circonstances ». Actuellement, la starlette n’est toujours pas prête à le rencontrer et avoue avoir peur de son jugement: « Je trouve que je suis encore un peu trop fragile. J’ai encore peur de son jugement, vraiment. »

Nabilla a ensuite déclaré qu’elle voulait prendre son temps et qu’elle attendait le moment idéal pour le revoir: « Je pense que je pourrai aller vers lui quand je serai dans une période de ma vie où j’aurai fini mon évolution, où je serai tranquille, où je n’aurai pas d’épée de Damoclès au-dessus de la tête… Quand je serai vraiment bien dans ma tête, solide et construite. »