fbpx
Buzz
Partager sur

Nabilla en larmes « Je me demande si je suis une bonne maman » !

Nabilla en larmes

Nabilla en a marre des critiques. La jeune maman explique à ses fans qu'elle sait très bien ce qu'elle a à faire pour prendre soin de Milann.

La vie de maman n’est pas toujours facile. Nabilla vient de se confier auprès de ses fans sur son compte Snapchat. Elle pousse par la même occasion un coup de gueule contre les internautes qui l’a harcèlent. MCE TV vous dit tout !

Alors qu’elle était tranquillement dans sa salle de bain, la jolie Nabilla a tenu à avoir une petite conversation avec sa communauté. Maman depuis le mois d’octobre, elle fêtera bientôt les 7 mois de son fils.

Et si tout semble se passer pour le mieux, la femme de Thomas Vergara a tout de même voulu parler de sa nouvelle vie à trois. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la star des Anges semble savoir ce qu’elle fait. 

D’ailleurs, Nabilla est prête à tout pour protéger son fils. « Je me posais la question. Est-ce qu’on allait partir ou pas cet été. » A-t-elle alors expliqué sur son compte Snapchat.

Selon la fashionista la chaleur étouffante de Dubaï n’est pas idéale pour un petit bébé de 6 mois. Ainsi, elle aimerait pouvoir quitter les Émirats arabes unis. Et ce dans le but de rejoindre sa famille pendant les mois de juin, juillet et août.

Nabilla en larmes "Je me demande si je suis une bonne maman" !

Nabilla connaît son rôle de maman !

Pour le moment rien n’est encore certain au vu de la situation actuelle. Mais cette introduction aura permis à Nabilla de parler franchement à ses fans.

« Il n’y a rien de pire quand on est une jeune maman… » A-t-elle commencé à dire sur les réseaux sociaux. En effet, la jeune femme en a marre de recevoir des conseils alors qu’elle sait très bien ce qu’elle a à faire.

« Je suis en contact avec des sages femmes depuis la France… » A même ajouté Nabilla avant de poursuivre : « Je n’ai pas besoin qu’on me mette la pression et qu’on me bombarde de messages. »

Et si la star craque parfois sous le coup de la pression elle aimerait qu’on cesse de la critiquer ! Voilà qui est dit !