fbpx
Buzz
Partager sur

Nabilla: Kad Merad refuserait de s’afficher à ses côtés !

Nabilla: Kad Merad refuserait de s’afficher à ses côtés !

Dans une interview pour Le Parisien, Nabilla a expliqué que Kad Merad refuserait de s’afficher à ses côtés

Nabilla est revenue dans le monde médiatique grâce à la sortie de son livre Trop Vite. Cette autobiographie a beaucoup fait parler sur les chaînes de télévision. Que ce soit en bien ou en mal, Nabilla déchaîne les passions. Sur le Mad Mag, sur Touche Pas à mon Poste et même dans Sept à Huit, la bimbo devenue célèbre grâce à son célèbre « Allô », n’a jamais autant fait parler depuis qu’elle a sorti son livre. Dans cette autobiographie, elle a parlé des plus durs moments de sa vie. Comme par exemple lorsqu’elle a rencontré Catherine Deneuve qui l’avait ignorée. Mais une autre anecdote, qui a tout autant fait souffrir la bimbo, a été dévoilée dans une interview pour Le Parisien.

Nabilla, snobée par Kad Merad

Il s’agit de l’acteur Kad Merad. Le réalisateur du film Marseille est une personnalité très appréciée par les Français. Nabilla l’apprécie aussi mais cela ne semble pas vraiment réciproque. En effet, dans un entretien accordé au journal Le Parisien, la girlfriend de Thomas Vergara a expliqué :

« Tout le temps, à chaque interview, à chaque soirée… Un jour, au Mondial de la pétanque, j’étais à côté de Kad Merad. Son attachée de presse m’a demandé de me pousser, il ne fallait pas de photos ensemble parce que j’avais « une sale image » ».

Nabilla voulait être connue

Sortir d’une téléréalité et faire le buzz grâce à une phrase n’est pas vraiment reconnu en France. Aux Etats-Unis peut-être, mais pas ici. Et ça, Nabilla s’en est très vite rendue compte. La jeune femme rêvait d’être connue mais sans talent, elle savait également que certains allaient lui mettre des bâtons dans les roues :

« J’en rêvais, jour et nuit, je ne savais pas que cela allait être aussi dévastateur. Je voulais être connue, je savais que j’avais les qualités pour être une star, le problème c’est que je n’avais pas de talent apparent… Peut-être qu’à force de l’espérer, ça vient. Ça m’est tombé dessus… Et on me l’a fait payer ! »