fbpx
Buzz
Partager sur

Nabilla gâtée par son mari Thomas pour Noël « T’es taré » !

Nabilla est folle de joie. Elle a reçu un très beau cadeau de la part de son chéri Thomas Vergara ! On vous dit tout !

Pour Noël, Nabilla a été très gâtée par son mari Thomas. Elle n’en croit pas ses yeux ! MCE TV vous raconte donc tout en détail !

Nabilla, Thomas et Milann ont quitté Dubai pour fêter Noël avec leurs proches en France. Et en Suisse. Pour Noël, ils étaient donc avec la famille de Thomas.

Un moment riche en émotion pour Nabilla ! C’est donc à leurs côté que le petit Milann a ouvert ses cadeaux. Et ce n’est pas tout !

Le lendemain au petit matin, la jeune maman a aussi ouvert ses cadeaux. Et le Père Noël l’a bien gâtée ! Encore une fois, elle a reçu un produit de luxe, de la marque Hermès.

Dans cette boite orange reposait un incroyable sac de couleur rouge. Ni une ni deux, Nabilla a crié de joie. « T’es taré », a t-elle lancé à son mari.

Et figurez-vous qu’il ne s’agit pas de n’importe quel sac ! On parle alors d’un sac Hermès, de la collection Birkin. Il coûte donc entre 20 à 30 000 euros.

Nabilla gâtée par son mari Thomas pour Noël "T'es taré" !

Nabilla : Un sac qui a fait polémique !

Une chose est sûre, la candidate de télé-réalité peut donc ajouter ce sac à sa collection personnelle. L’année dernière, elle avait reçu un sac de la même marque (Himalaya Niloticus Crocodile Birkin), qui avait toutefois créé une grande polémique.

Et pour cause ! Son prix est de 300 000 euros. Il est fait à partir de peau de crocodile. Chose qui avait donc déclenché la colère de l’association de défense des droits des animaux .

« Nous savons que Nabilla se soucie de la cause animale. Mais elle ne sait pas que chaque sac en peau de croco est le produit d’une souffrance atroce. Nous avons écrit à la star pour la mettre au courant de cette vidéo dans laquelle on voit des employés entailler la nuque des crocodiles. »

« Et leur enfoncer des tiges en métal le long de la colonne vertébrale pendant qu’ils se vident lentement de leur sang. Ces êtres sensibles se débattent, à l’agonie, et certains remuent encore après avoir été écorchés vifs ».