fbpx
Buzz
Partager sur

Moha La Squale: quatrième plainte déposée contre le rappeur !

Moha La Squale- quatrième plainte déposée contre le rappeur 1000

Une quatrième plainte pour agression sexuelle vise le rappeur français Moha La Squale. La jeune femme fait un récit glaçant.

Ce vendredi 11 septembre, une quatrième femme témoigne contre Moha La Squale. Le parquet de Pari ne révèle pas le motif de ladite plainte. MCE vous explique tout.

Le mutisme se brise davantage ! Le cas Moha La Squale ne s’arrange pas. Une quatrième femme dénonce à son tour la violence du rappeur français et porte plainte.

Toutefois, la supposée victime préfère garder anonyme le motif de cette plainte. En tout cas, ces nouveaux aveux risquent d’ajouter du poids au dossier de l’artiste.

En effet, une enquête a été ouverte par la police judiciaire de Paris pour « agressions sexuelles », « violences volontaires » mais aussi « menaces de mort ».

Mais qui sont les trois premières plaignantes ? Elles ont entre 23 et 28 ans. D’ailleurs, toutes les trois ont un point commun : elles sont les anciennes petites amies de Moha La Squale.

Ainsi, Luna, qui aurait inspiré le chanteur pour son morceau, témoigne à visage découvert. Attention, son récit fait froid dans le dos.

« J’avais des marques sur le front. Je n’avais pas pu aller au travail parce que j’étais détruite. On ne peut y aller avec la pommette gonflée. Même si ce ne sont pas des bleus, ça se voit. »

Moha La Squale- quatrième plainte déposée contre le rappeur 640

Moha La Squale ne réagit pas

Toutefois, le témoignage contre Moha La Squale ne s’arrête pas là. En effet, Luna poursuit ses aveux. Coûte que coûte.

« Il m’a dit: ‘Si tu me quittes et que tu parles, je te ferai tirer une balle dans le genou. J’enverrai un mec te lacérer le visage avec une lame de rasoir. »

Mais aussi, « je vais appeler des mecs du quartier pour qu’ils t’emmènent dans une cave te violer. Et quand ils auront fini, je viendrai te graver ‘Moha La Squale’ dans le dos« .

Alors pour le moment, le chanteur n’a pas encore réagi. D’après les révélations de l’AFP, Me Elise Arfi, son avocate, il n’était pas disponible.