fbpx
Buzz
Partager sur

Miss Monde 2020: une candidate attaque le concours en justice !

Miss Monde 2020: une candidate attaque le concours en justice !
Partager
Partager sur Facebook

Veronika Didusenko, Miss Ukraine 2018 a annoncé son intention d'attaquer en justice les organisateurs de Miss Monde pour discrimination

Veronika Didusenko élue miss Ukraine 2018 attaquer en justice le concours Miss Monde. Mère de famille et divorcée, elle se retrouve disqualifié en raison de cela et porte plainte pour sexisme. On vous explique !

Voilà encore une histoire qui va encore d’entacher le plus grand concours de beauté du monde. Il s’agit de Miss Monde qui sera organisé à Londres cette année. Cette année c’est Ophély Mézino qui représentera la France ! Tandis qu’en Ukraine un problème est survenu. En effet,  Veronika Didusenko élue Miss Ukraine 2018 ne pourra quant à elle pas vivre ce rêve. La reine de beauté s’est vue disqualifiée pour une raison absurde.

Car quelques jours après l’élection, le jury a découvert que Veronika Didusenko était maman d’un petit garçon et divorcée. Deux détails qui n’ont pas plus du tout.  « Mon droit de représenter mon pays sur la scène mondiale m’a été retiré. A cause de règles écrites il y a 70 ans. Des lois archaïques qui indiquent que les mères se trouvent bannies du concours de Miss Ukraine. Des règles discriminatoires, écrites lorsque la ségrégation raciale se trouvait encore la norme ». a déclaré la jeune femme de 24 ans.

Miss monde : En Ukraine les règles discriminent les candidates !

Ainsi Veronika a décidé de lancer une campagne de financement pour changer ces règles d’un autre temps « à l’échelle mondiale » . Mais elle souhaite aussi stopper « cette discrimination sur la maternité ». Pour cela, la jeune femme a fait appel à un grand avocat, elle a ensuite porter l’affaire devant les tribunaux. Celle qui aurait eu toutes ses chances de devenir Miss monde, s’est exprimé dans Le Telegraph ainsi que sur Instagram. D’ailleurs elle pose avec son avocat Ravi Naik spécialisé dans les droits de l’Homme sur l’un de ses clichées.

En légende de cette photo elle s’explique. « Je viens de lancer une offensive légale contre Miss Monde. Ce qui marque une nouvelle étape dans notre combat pour la justice ». Elle explique ne pas faire cela pour « récupérer la couronne » mais plutôt pour que « les règles changent dans la société en général ». La date de cette offensive n’est pas choisie au hasard, car « Cette année, la 69e édition de Miss Monde revient à Londres le 14 décembre 2019. Nous pensons que c’est le bon moment pour Miss Monde de changer ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

.