fbpx
Buzz
Partager sur

Miss France: Sylvie Tellier sous le choc après une démission surprise !

Miss France: Sylvie Tellier sous le choc après une démission surprise !

Miss France ne se passera pas comme prévu, c'est sûr ! Un délégué régional présent depuis 1977 vient de partir et attriste Sylvie Tellier.

Cette année, l’élection de Miss France ne se passe pas comme prévu. Avec le covid-19, les choses ne sont donc pas comme d’habitude. Mais pour couronner le tout, une démission va alors chambouler mais surtout attrister Sylvie Tellier.

En effet, Jean-Jacques Sabourin, son délégué interrégional le plus ancien, vient de partir. Une décision surprise qui étonne Sylvie Tellier. Elle annonçait « je suis attristée et surprise ». Ce dernier précise même la raison de son départ, et elle est bien précise. 

Il ne souhaite plus faire partie de l’entreprise Miss France à cause des « exigences financières du comité ». En effet, la présidente du comité et son délégué ne sont pas d’accord. La raison ? L’élection à huit clos de la prochaine Miss France. 

« Nous avons évoqué une élection à huis clos. Ce qui a été accepté, mais il y a une seule condition : la présence obligatoire de Miss France (NDLR : Clémence Botino). La présence de la Miss, c’est un chèque de 3 200 euros, sans compter les frais d’hébergement », a-t-il expliqué au journal de La Nouvelle République.  

"<yoastmark

Miss France chamboulée par le départ de son délégué régional

Mais Sylvie Tellier a justifié ce choix, car même si il est coûteux, elle le trouve nécessaire. « Nous fêtons en 2020, le centième anniversaire de la création de Miss France. Nous devons organiser l’élection, à huis clos s’il le faut. Et avec du public à chaque fois que la législation et les conditions le permettront. »

« Dans la situation présente, j’ai totalement conscience que nous ne venons qu’en complément. Mais si petite est notre mission de divertissement, elle m’apparaît importante », conclut Sylvie Tellier. Bref, on voit bien ici que les deux ne sont pas d’accord !

Pour affirmer son désaccord il lui semblait donc normal de démissionner. La présidente se retrouve donc sans son bras droit. L’élection de Miss France semble assez compliquée pour cette année.