fbpx
Buzz
Partager sur

Miss France 2021 ne se passera pas comme prévu à cause du coronavirus !

Miss France 2021 ne se passera pas comme prévu à cause du coronavirus !
Partager sur Facebook

Le coronavirus touche également l'élection de Miss France. Sylvie Tellier explique les modifications dues à la pandémie mondiale.

Beaucoup d’évènements sont annulés à cause du coronavirus. Miss France résiste pour le moment mais a pris pas mal de retard sur son planning. Sylvie Tellier est donc au front pour trouver des solutions.

Les contraintes du gouvernement ont ainsi obligé des chaines à supprimer des émissions. Des tournages sont à l’arrêt et l’économie est en berne. Mais Miss France essaie de survivre à tout ça pour permettre à l’élection d’avoir lieu.

Sylvie Tellier fait un point sur la situation à Télé Loisir. « On n’a pas commencé les élections régionales mais on a commencé les élections départementales »

Alors la présidente de Miss France doit trouver des solutions. « On est en train de mettre en place un système d’inscription en ligne pour les candidates où elles vont faire leur vidéo de présentation de chez elle. On va aussi leur demander de faire 2 à 3 pas de catwalk dans leur jardin, ou leur appartement. »

Miss France 2021 ne se passera pas comme prévu à cause du coronavirus !

Miss France 2021 ne se passera pas comme prévu à cause du coronavirus !

Le coronavirus met à mal Miss France

Des vidéos à la place de vrais entretiens c’est la solution de Sylvie Tellier. Elle détaille ce que les candidates devront faire.

« Dans cette vidéo de présentation, elles expliquent leurs motivations et on va envoyer cela à toutes nos délégations départementales pour de ne pas perdre de temps sur les finales »

La présidente du comité essaie de rester positive. « c’est une bonne façon de donner la parole aux filles. Souvent, pas mal de gens critiquent Miss France en disant que ce n’est qu’un concours de beauté et qu’on ne les entend pas parler. Et bien, au moins on leur donne la parole. »

Le concours va donc devoir s’adapter si l’élection veut avoir lieu. Cette fois le comité devra juger la motivation des miss. « Il va falloir qu’elles arrivent à convaincre la délégation sur leurs motivations, leurs façons de s’exprimer. »

Au final Sylvie Tellier reste positive sur ce nouveau défit que traverse Miss France. « Ce sera un premier exercice pour la finale, mine de rien cette période de confinement a aussi du bon !«