fbpx
Buzz
Partager sur

Miss France 2021: le confinement marque-t-il la fin d’un règne ?

Miss France: le confinement marque-t-il la fin d’un règne ?

Comme bon nombre de concours, Miss France pourrait passer à la trappe. Le concours va-t-il mourir de sa belle mort à cause du confinement ?

Miss France ne semble pas épargné par le Covid-19. À l’heure du confinement, le déroulement du concours semble remis en question. Se dirige-t-on vers la fin du règne ? MCE TV vous dit tout de A à Z.

Il y a désormais près de 100 ans, la France élisait sa 1ère Miss. Depuis, le concours est devenu une véritable institution, en somme.

D’abord présenté par la dame au chapeau, l’ancienne Miss Sylvie Tellier a vite repris le flambeau. Ce, au grand dam de la doyenne du concours.

Si beaucoup critiquent le but superficiel du concours, c’est un rendez-vous immanquable pour beaucoup. Ceci dit, le confinement risque fort de mettre un frein à cette frénésie.

Clémence Botino, dernière Miss France en date, connaît alors un règne plutôt calme. Confiné chez elle, on ne peut pas dire qu’elle profite de sa banderole.

Si le règne de 2020 est donc déjà compromis par le Covid-19, on peut se demander s’il en sera de même pour la lauréate de 2021. Le confinement signe-t-il la fin du règne ?

"<yoastmark

Miss France 2021: la compétition s’adapte au Covid-19

Pour Sylvie Tellier, il est alors tout bonnement impensable de faire une croix sur l’événement. Et ce, Covid-19 ou non !

« Toutes nos élections locales sont remises en cause » a-t-elle dit au Parisien. « Il a fallu vite se remonter les manches, trouver des nouveaux moyens pour continuer à avancer coûte que coûte«  .

Qu’à cela ne tienne. Pour que le concours puisse avoir lieu, Miss Lyon 2002 a donc mis les bouchées doubles.

À commencer par un concours 2.0, propice pour ce cru de candidates nées dans la « génération Instagram ». Elle propose donc une élection « faite maison », avec 3 vidéos à l’appui.

« Une pour se présenter face caméra comme un CV, une dans laquelle elles défilent dans leur jardin ou leur salon, et une dans laquelle elles doivent montrer un de leurs talents », a-t-elle expliqué. Car pour elle, « il n’est absolument pas question que l’élection n’ait pas lieu ».

C’est donc confinée chez elle avec son mari et ses enfants, que Sylvie Tellier s’attelle à préparer l’édition 2021 du concours de beauté. Et tous les moyens sont bons pour assurer le show, malgré la pandémie que nous vivons…

Eh oui, le confinement ne doit pas entraver Miss France ! Et ce, pour une raison très particulière.

Pour cause, cette année n’est pas n’importe laquelle pour le concours de beauté. En effet, 2021 marque le centenaire de Miss France.

Une date importante pour son organisatrice, pour qui il n’est pas question de faire marche arrière. Ainsi, les candidates sélectionnées avant le confinement sont toujours en lice.

Instagram est désactivé.
Autorisez le dépôt de cookies pour accéder au contenu.

Les 100 ans du concours: Miss France, quoi qu’il arrive ?

Si les mesures de déconfinement sont encore floues, Sylvie Tellier fera tout son possible pour que les festivités soient maintenues. « S’il le faut, le concours aura lieu dans mon salon », a donc dit la DG du concours, qui n’envisage pas qu’il n’y ait pas d’élection cette année.

Puis, elle a aussi évoqué une diffusion en ligne. « D’autant que cela tombe l’année du centenaire de l’élection », déplore-t-elle au sujet du Covid-19.

Quant au voyage annuel des lauréates, elle compte aussi le remplacer par un séjour plus local. Après tout, on ignore quand les frontières rouvriront…

Ceci dit, certains ont aussi évoqué un règne de 2 ans pour la lauréate de 2020… « C’est vrai que si ça devait durer très très longtemps, on lancera peut-être une pétition pour qu’elle fasse deux ans, parce que c’est sûr que c’est dur« , a donc dit l’ancienne miss au sujet de Clémence Botino, Miss France 2020.

Mais qui dit règne de 2 ans, dit aussi que l’édition 2021 peut passer à la trappe… Ce qui serait fort à déplorer pour ses organisateurs, qui mettent tout en œuvre pour maintenir le concours.

Et ce, malgré les mauvaises langues, qui décrédibilisent le concours jugé passé de mode. Certains auraient tout à gagner à ce qu’il n’y ait pas d’édition 2021 de Miss France

Instagram est désactivé.
Autorisez le dépôt de cookies pour accéder au contenu.

Miss France 2021 ne sera pas épargné par la critique

Au-delà de l’aspect confinement, qui risque de nuire au bon déroulement du concours, Miss France ne fait pas l’unanimité. Autant vous dire que ses détracteurs jugeront bon de se passer du concours de beauté cette année.

D’autres encore diront qu’en 100 ans, on est arrivé au bout et va mourir de sa belle mort. D’autant que chaque année, le concours apporte son lot de polémiques.

Puis, le concours jugerait sur des critères physiques, parfois discriminatoires. Certains l’estiment donc trop sélectif, sexiste voire grossophobe.

Des critiques auxquelles Sylvie Tellier a déjà répondu. « Il faut arrêter de dire que l’on fait de la discrimination chez les Miss France, on ne fait pas monter les filles sur des balances et on fait les costumes sur mesure, pour toutes les tailles ».

La possibilité qu’une Miss transgenre concourt fait aussi débat, ce qui prouve que le concours a quelque chose de dépassé. « Une miss France ne peut pas être un homme qui a changé de sexe ! Ce n’est pas possible, c’est vraiment contre-nature », disait alors Geneviève de Fontenay à ce sujet.

Ce à quoi Sylvie Tellier répondait qu’une miss transgenre pouvait tout à fait participer. Cependant, elle a aussi dit : « Je ne pense pas que les Français soient prêts à élire une miss transexuelle ».

Si le concours est accusé de « considérer encore les femmes comme des potiches » comme le disait le collectif Osez le féminisme en 2016, Sylvie Tellier a aussi évoqué l’absence du défilé en bikini cette année. Preuve que la compétition évolue.

En attendant le rendez-vous annuel, Sylvie Tellier propose des sessions lives. Ainsi, du lundi au vendredi, elle reçoit chaque soir une miss sur son compte IG.

Instagram est désactivé.
Autorisez le dépôt de cookies pour accéder au contenu.