fbpx
Buzz
Partager sur

Miley Cyrus trouve que le coronavirus a un effet positif sur l’environnement !

Partager sur Facebook

D'après Miley Cyrus, le confinement a aussi de bons côtés. En effet, elle estime que le coronavirus a un impact positif sur l'environnement.

Miley Cyrus voit du positif dans le confinement. En effet, elle considère que rester chez soi a un impact sur l’environnement. MCE TV vous dit tout de A à Z.

Alors que la pandémie de coronavirus frappe le monde entier, Miley Cyrus note que celle-ci a un impact sur la planète. De quoi apporter « un peu de soulagement » à la chanteuse.

Eh oui, Miley Cyrus semble satisfaite de voir moins de voiture « vomir sur la beauté de Mère Nature chaque jour ». En effet, les autoroutes sont plus désertes, en ces temps de pandémie.

Dans un entretien accordé à Zane Lowe pour Apple Music, l’interprète de Wrecking Ball a dit : « je sais que certains d’entre nous ont vu des vidéos virales de ciels plus bleus, de dauphins dans des eaux où nous ne les voyions pas. Mère Nature, donc non seulement nous faisons une pause en ce moment, mais nous commençons aussi à te soulager ».

« Car il y a beaucoup moins de voitures sur l’autoroute », poursuit Miley. « Et nous commençons à voir à quoi cela ressemblerait si nous commencions à traiter le monde de manière plus responsable ».

Miley Cyrus trouve que le coronavirus a un effet positif sur l'environnement !

Miley Cyrus confinée: plus engagée pour l’environnement que jamais

Un message en somme plus que positif, face à l’urgence climatique. Miley Cyrus semble en tout cas plus que jamais concernée par le problème.

On le sait, la petite-amie de Cody Simpson a l’âme d’une militante. Plus tôt, elle avait aussi demandé à ses fans d’apporter leur aide à des œuvres de charité.

En 2018 déjà, la Californienne avait prêté main forte à des asso face aux incendies ravageurs dans la région. « J’ai beaucoup pensé aux incendies de Malibu », a alors dit Miley Cyrus à Zane Lowe. « J’ai listé ce que je pouvais changer, ce que je ne pouvais pas et faire avec ».

« Je ne pouvais pas changer le fait que ma maison ait brûlé », poursuit l’artiste. « Mais je pouvais apporter des changements clefs à mon activisme ».