fbpx
Buzz
Partager sur

Mennel Ibtissem revient sur l’affaire de The Voice 7 « c’est parce que j’avais un turban » !

Mennel Ibtissem revient sur l’affaire de The Voice 7 « c’est parce que j’avais un turban » !
Partager
Partager sur Facebook

La candidate de The Voice 7, Mennel Ibtissem est revenue sur la polémique dont elle a été victime lors de son passage dans l’émission !

Il y a quelques mois, un énorme scandale a éclaté dans The Voice 7. En effet, une candidate, Mennel Ibtissem a tenu des propos qui ont choqué le grand public concernant les attentats qu’a subis la France. La jeune femme avait donc pris la décision de quitter le programme. Et dans l’émission C à vous, la chanteuse a souhaité s’exprimer sur cette affaire !

Mennel Ibtissem revient sur la polémique dans The Voice 7

Mennel Ibtissem avait annoncé qu’elle quittait The Voice 7. Alors qu’elle avait eu un énorme succès après sa reprise du tube « Hallelujah » en arabe, ses anciens tweets ne sont pas passés inaperçus. En effet, ses propos ont choqué les téléspectateurs concernant les attentats de Nice.

Elle avait déclaré il y a deux ans : « C’est devenu une routine, un attentat par semaine. Et toujours pour rester fidèle, le ‘terroriste’ prend avec lui ses papiers d’identité. C’est vrai que quand on prépare un sale coup, on oublie surtout pas de prendre ses papiers #PrenezNousPourDesCons ». Elle avait aussi expliqué : « Les vrais terroristes c’est notre gouvernement. » Mennel Ibtissem a choqué les Français et a annoncé son départ de The Voice.

Dans l’émission de C à vous sur France 5, la candidate est donc revenue sur cette polémique. Elle a expliqué : « Je suis partie vraiment de mon plein gré. Et à contre-coeur, parce qu’il faut savoir que le plus important pour moi c’est la musique. Et laisser une si belle aventure pour laquelle j’avais légitimement remporté toutes les épreuves, honnêtement ça m’a fait énormément de peine. Je suis partie parce qu’il y avait trop de tensions. »

« C’est parce que j’avais un turban »

La jeune femme a aussi ajouté : « Comme vous l’avez vu, j’ai 22 ans, personne ne me connaissait avant, j’arrive, on parle de moi en négatif, on fait un portrait dans lequel je ne me reconnais même pas, on parle d’une fille, je ne sais pas de qui on parle… clairement. »

Avant de conclure : « C’est parce que j’avais un turban qu’on est allé fouiller mon Facebook ».