fbpx
Buzz
Partager sur

Mélanie Da Cruz harcelée et menacée: Elle répond sur Snapchat !

La chérie de Anthony Martial se fait harcelée et menacée sur les réseaux. Mélanie Da Cruz pousse un coup de gueule sur Snapchat. MCE vous dit tout

Être un personnage public peut s’avérer difficile parfois. En effet, les célébrités peuvent être exposés à des critiques, souvent virulentes. Voire pires, menaçantes. Et cette fois, c’est la belle Mélanie Da Cruz qui en fait les frais. Cependant, cela ne concerne pas son physique. Mais sa vie privée! Certains internautes l’accusent d’avoir brisé le couple d’Anthony Martial pour se mettre avec lui.

Mélanie Da Cruz harcelée : Elle revient sur les messages haineux

Depuis quelques temps, l’ex secrétiste Mélanie Da Cruz a refait sa vie. En effet, la belle blonde est en couple avec le footballeur Anthony Martial. Et ensemble, ils ont eu le petit Swan Anthony, né le 25 juillet dernier. Cependant, l’ex candidate de télé-réalité a eu la malchance de se retrouver critiquée par des internautes.

Pourquoi? Elle est accusée d’avoir brisé le couple (et la famille) de Samantha. En effet, elle sortait avec Anthony Martial avant elle. Et avait également eu un enfant avec. Et Mélanie Da Cruz avait récemment partagé certains commentaires de ses haters. Au programme : menaces et insultes. Or, même si certains propos vont loin. La jeune femme reste forte et explique ses raisons d’avoir diffuser les commentaires

Mélanie Da Cruz : « Ca peut être difficile si la personne est fragile. Pour moi c’est à mourir de rire »

En effet, récemment la maman de Swan Anthony a expliqué pourquoi elle diffusait certains commentaires désobligeants dans sa story Snapchat : « Je ne suis pas du tout la seule à recevoir ce type de message (…) Si j’ai posté ça sur Snapchat c’est pour que vous poussiez vous rendre compte de ce que les gens peuvent faire (…) Ça peut être difficile si la personne est fragile. Pour moi c’est à mourir de rire. Bon quand on me parle de mon fils ça me fout la haine. Mais, je sais que cette personne ne viendra pas en face de moi pour parler de mon fils. »

Crédits photos : ABACA