fbpx
Buzz
Partager sur

Megxit: pourquoi Meghan Markle et le prince Harry ont voulu mettre les voiles ? [DOSSIER]

Partager sur Facebook

Après le Brexit, place au Megxit. Meghan Markle et le prince Harry vont quitter l’Angleterre et s’éloigner de la famille royale !

Situation de crise pour le clan Windsor ! Harry l’a annoncé le 8 janvier 2020 sur Instagram : il va quitter l’Angleterre aux côtés de son épouse, Meghan Markle. Une nouvelle qui n’a pas manqué de secouer tout Buckingham. La reine a pris le problème à bras le corps.

Ce lundi 13 janvier a eu lieu une réunion de crise. Le but : apaiser les tensions au sein du clan. À cette issue, la reine a aussi donné son aval : le couple pourra partir tranquille, après une étape transitoire. On peut se demander ce qui a poussé les Sussex à vouloir mettre les voiles. Y a-t-il eu un problème ? MCETV vous dit tout.

Le prince Harry a peur que “l’histoire se répète”

Depuis sa rencontre avec l’actrice, les choses sont allées très vite. En deux ans, les Sussex ont vu leur vie changer du tout au tout. Si les britanniques sont très à cheval sur la royauté, Harry n’est que sixième dans l’ordre de succession. Il est donc tout à fait normal que le prince veuille prendre ses distances. Sur son post Instagram, le prince a indiqué vouloir “travailler pour devenir financièrement indépendant”. Ce qui ne l’empêchera pas aussi d’apporter son soutien à Sa Majesté.

Époux et père de famille, le prince souhaite se consacrer à sa vie de famille. À commencer par sa femme. « Il craignait que rester trop longtemps au Royaume-Uni ne conduise à un effondrement de Meghan » , a dit une source au Sun. Pour Harry, la pression médiatique ravive d’anciennes blessures. Il a aussi peur que l’Histoire se répète : celle de sa mère, Lady Di, tuée dans un accident de voiture en fuyant les paparazzis. « Ma peur la plus profonde est que l’histoire se répète. J’ai perdu ma mère, et je vois maintenant ma femme devenir la victime des mêmes forces puissantes » , avait-il dit dans une lettre ouverte.

Meghan Markle n’a pas bonne presse au Royaume-Uni

L’année 2019 a été riche en émotions pour Meghan Markle. Métisse, jeune duchesse moderne, Meghan a d’abord accueillie à bras ouverts. Mais les tabloïds n’ont pas tardé à la torpiller. En tant que membre du clan royal, Meghan, tout comme Harry, a des devoirs. En bafouant les traditions, Meghan Markle a été au cœur de plusieurs scandales. On lui a reproché de n’avoir rien dit sur son accouchement. Elle n’a pas non plus voulu poser avec son bébé à la sortie de la maternité. Pour la presse locale, son attitude est contraire aux traditions royales.

« En embrassant ce rôle de princesse et en acceptant d’épouser Harry, ça faisait un peu partie du deal. Au lieu de faire profil bas, certains de ses choix et de ses comportements ont plutôt excité la presse » , a aussi dit la journaliste Sophie Lagesse au Soir Mag. « Bien sûr, c’est son choix de femme et de jeune maman de ne pas tout partager avec le peuple britannique, mais d’un autre côté ça fait partie de la tradition de cette royauté, on ne peut pas prendre ce qui nous plaît et rejeter ce qui ne nous plaît pas ! ».

Si Meghan Markle veut dépoussiérer l’étiquette, ça n’est pas au goût de tout le monde. Des membres du personnel de la famille royale auraient même démissionné, suite à ses dits “caprices”.

Harry et Meghan : en proie à une pression sociale et familiale

Presse, famille, opinion publique… tout le monde y va de son commentaire. Il n’y à qu’à voir le racisme latent dont elle a été victime. En juin dernier, un suprémaciste blanc accusait Harry d’être un “traître à la race” en épousant une afro-américaine. Pour ses détracteurs, Meghan n’est pas non plus très impliquée dans la vie de la famille royale.

Les mauvaises langues l’accusent d’être une manipulatrice dans l’ombre de son mari. Darren McGardy, le chef cuisinier de Lady Di à l’époque, a déclaré à ce propos sur Twitter « Les gens qui disent que la Princesse Diana aurait été fière ne [la] connaissent pas. Elle aurait été furieuse qu’Harry soit manipulé » .

L’actrice afro-américaine peine à trouver sa place dans la famille royale

On lui prête même une rivalité avec Kate Middleton, qui n’a pas assisté à la réunion de crise. On dit aussi que c’est cette rivalité qui aurait poussé Harry à vivre loin de son frère, William. Ce dernier avait jugé l’union entre Harry et Meghan Markle beaucoup trop rapide. Nous ne pouvons qu’imaginer sa réaction, lorsqu’il a appris sur Instagram que son frère voulait prendre ses distances.

« Toute ma vie, j’ai toujours soutenu mon frère, mais je ne peux plus désormais. Nous sommes des entités distinctes » , a-t-il aussi déclaré au Sunday Times. Ce qui ne l’empêche pas aussi d’espérer qu’ils soient de nouveau “sur la même longueur d’ondes”. Les deux frères ont en tout cas tenu tête tous les deux face à la “fausse histoire” concernant la teneur de leurs relations.

Meghan Markle, prête à reprendre sa carrière d’actrice ?

En quittant l’Angleterre, Harry va peut-être renoncer à son allocation royale. Son père, le prince Charles, pourrait aussi lui couper les vivres. Qu’à cela ne tienne, le couple veut être indépendant. Si Harry a une belle fortune en banque, celle qui campait le rôle de Rachel dans Suits pourrait reprendre les affaires. C’est du moins ce que laisse entendre le quotidien The Times : Meghan Markle aurait signé un accord avec Disney. Elle prêtera sa voix dans “Elephants Without Borders”, un documentaire œuvrant contre le braconnage. On sait que c’est une cause qui est chère à la duchesse de Sussex. Mais l’actrice n’a pas encore pris la parole à ce sujet.

Après ses fiançailles avec le prince Harry, Meghan Markle a mis entre parenthèses sa carrière d’actrice pour se consacrer à la vie de la famille royale, mais aussi à des actions humanitaires. Elle avait déclaré à l’époque « je ne considère pas mes fiançailles comme un renoncement à quoi que ce soit, je le vois comme un changement » . Un retour sur petit ou grand écran ne serait donc pas saugrenu.

Les époux pourraient aussi tirer des bénéfices de leur petite affaire : ils ont déposé la marque Sussex Royal. Quels que soient leurs plans, les Sussex ont aussi peu de chances de se retrouver sur la paille. La fortune d’Harry est estimée à 1,6 milliards d’euros. Et si la pilule est encore difficile à avaler, le couple tient à justifier ses choix sur une chaîne de télé américaine.

Jason Mathurin