fbpx
Buzz
Partager sur

Meghan Markle revient sur son énorme coup de mou de l’année dernière !

Dans une interview accordée à trois jeunes, pour la journée mondiale de la santé mentale, Meghan Markle est revenue sur son coup de blue !

L’année dernière, Meghan Markle s’est rendue en Afrique pendant plusieurs semaines. A cette époque, la jeune femme devait faire face aux critiques incessantes des médias. Elle avait d’ailleurs fait part de son coup de blues.

La famille royale avait une nouvelle fois jugée Meghan Markle pour s’être exprimée sur son coup de moue. Un an après, elle a décidé de revenir sur cette période. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle a eu du mal à s’en remettre.

Dans une interview accordée à trois jeunes, pour la journée mondiale de la santé mentale, Meghan Markle a donné des infos. Elle a confié : « Nous étions en voyage officiel en Afrique du Sud. Et le dernier jour, mon Dieu, j’étais fatiguée« .

La jeune femme a aussi ajouté : « J’étais sur le point de donner un bain à Archie. Je me sentais épuisée. J’allaitais à l’époque. Et beaucoup de gens ne savent pas que c’est comme courir un marathon ».

Meghan Markle revient sur son énorme coup de mou de l’année dernière !

Meghan Markle se confie sur son coup de blues

Meghan Markle a aussi révélé : « Entre chaque engagement officiel, je courais pour m’assurer que notre fils était nourri. À la toute fin, le journaliste m’a demandé si j’allais bien« .

La maman a aussi expliqué : « Je n’ai pas réalisé que ma réponse susciterait autant d’intérêt dans le monde… Je n’avais pas préparé cette réponse. J’ai juste répondu honnêtement. Parce que j’étais dans un moment de vulnérabilité. Parce que je me sentais fatiguée ».

L’actrice a aussi poursuivi : « On m’a dit qu’en 2019, j’ai été la personne la plus trollée au monde. Cette année, je ne me suis pourtant pas montrée. Je m’occupais de la naissance de mon bébé« .

Elle a tout de même avoué : « Malgré cela, on a inventé des choses. C’est presque invivable (…). Peu importe que vous ayez 15 ou 25 ans. Si des gens disent des choses sur vous qui sont fausses, ça ne peut qu’affecter votre santé mentale« .