fbpx
Buzz
Partager sur

Meghan Markle: son procès contre le «Daily Mail» reporté en 2021 !

Le procès de Meghan Markle contre le magazine Daily Mail est reporté à 2021 ! On vous donne plus de détails.

Le procès de Meghan Markle contre le Daily Mail n’aura pas lieu avant l’automne 2021 ! MCE TV vous donne plus de détails.

La justice britannique a décidé ce jeudi 29 octobre de reporter le procès de Meghan Markle contre le Daily Mail à l’automne 2021. Il faut savoir que la  duchesse  de Sussex attaque le média pour atteinte à la vie privée. Le journal avait alors publié une lettre de Meghan Markle adressé à son père Thomas Markle en 2018.

Normalement, le procès devait avoir lieu en janvier 2021. Mais les avocats de l’actrice ont demandé à repousser cette date.

En effet il voudrait que le procès soit repoussé « beaucoup plus tard dans l’année ». Ils n’ont pas précisé  pour quelles raisons. Mais ils ont tout  simplement dit que c’était pour une « raison confidentielle ».

Meghan Markle: son procès contre le «Daily Mail» reporté en 2021 !

Meghan Markle: son procès reporté

Ainsi, la justice a accepté la  demande de l’équipe d’avocats de Meghan Markle. Le procès n’aura donc  pas lieu  le 11 janvier 2021. 

Le juge Warby, en charge de l’affaire a précisé qu’il se tiendra en octobre ou novembre 2021. D’ailleurs elle précise aussi que la demande a été acceptée parce que Meghan Markle avait entamé une démarche légale qui pourrait voir l’affaire se résoudre  sans aller au procès.

La chérie du Prince Harry voudrait aussi faire appel contre la décision de la justice britannique prise fin septembre. En effet, elle autorisait le Mail on Sunday à appuyer sa défense sur Finding Freedom. 

Les avocats du média affirmait en effet que la duchesse avait coopéré avec les auteurs de la biographie qui fait référence à la lettre. Ce que la duchesse a totalement nié.

Le père de la jeune femme a avoué que le report de ce procès ne l’arrangeait pas vraiment. Thomas Markles souffre en effet de problèmes cardiaques et pulmonaires. Ainsi, il souhaite en finir avec cette affaire assez rapidement car « il pourrait mourir demain ». Affaire à suivre.