fbpx
Buzz
Partager sur

Meghan Markle et le prince Harry visés par une pétition ? On en sait plus !

Depuis plusieurs jours, Meghan Markle et le Prince Harry reçoivent de nombreuses critiques. Les anglais ont lancé une pétition !

La rentrée se veut compliquée pour Meghan Markle et le Prince Harry. Une pétition a été lancée contre les deux célébrités et cela semble sérieux.

Il y a plusieurs semaines, Meghan Markle et le Prince Harry ont été critiqués à cause de leurs vacances. Ces derniers sont partis pendant une semaine à Ibiza et ils avaient pris un jet privé pour s’y rendre. Ainsi, les fans ont pensé que le Prince se voulait quelque peu hypocrite. Et pour cause, il ne cesse de dire qu’il faut faire attention à l’environnement. Néanmoins, aujourd’hui, une autre critique vient de voir le jour.

Meghan Markle et le Prince Harry se retrouvent au cœur des critiques. Les habitants de Brighton ont décidé de lancer une pétition contre les deux célébrités. La pétition indique que le couple devrait se faire destituer de ses titres de Duc et de Duchesse de Sussex. Il y a déjà plus de 1000 signatures et les habitants ont voulu se justifier concernant cette pétition. En effet, les titres du couple se voudrait quelque peu archaïques !

Meghan Markle : Une pétition contre ses titres royaux !

Selon le média Daily Mail, Charles Ross a lancé la pétition en juillet 2019. Dans la pétition, l’homme explique qu’il veut que Meghan Markle et le Prince Harry n’aient plus leurs titres. L’homme a confié que les titres des deux célébrités sont « moralement faux et irrespectueux envers le comté d’East Sussex ». Ainsi, les titres royaux ne devraient plus apparaître dans les documents de l’Angleterre. Selon la pétition, cela serait  « totalement antidémocratique et symbolise l’oppression du peuple par l’élite aisée »

Néanmoins, la pétition n’arrivera sûrement pas à aboutir. Et pour cause, c’est la Reine Elizabeth II qui a donné les titres de Duchesse et de Duc de Sussex à Meghan Markle et le Prince Harry. Ainsi, ils ne peuvent pas se faire destituer de leurs titres. Pour autant, le conseil municipal de Brighton  se réunira  le 24 octobre prochain pour en parler.