fbpx
Buzz
Partager sur

Meghan Markle et le Prince Harry sont espionnés par la Reine Elizabeth II !

Meghan Markle et le Prince Harry sont espionnés par la Reine Elizabeth II !
Partager
Partager sur Facebook

Meghan Markle et le Prince Harry, leur côte de popularité s'accroît de jour en jour. Mais ils seraient espionnés par la Reine Elizabeth II.

Meghan Markle et le Prince Harry vivent des jours heureux depuis la naissance de leur fils Archie. L’Angleterre et le monde entier sont heureux pour les deux parents. Mais ils n’ont pas droit à un peu de répit. La Reine Elizabeth II les espionnerait. Le couple serait sous étroite surveillance.

Depuis la naissance de leur fils, ce couple ultra-médiatisé continue de faire parler de lui. Des rivalités naissent aussi entre Meghan/Harry et Kate/William. Le Duc et la Duchesse ont déménagé de Kensington Palace pour habiter à Frogmore Cottage. Cette décision inquiète la Reine.

Le Daily Mail rapporte donc que Elizabeth II ne souhaite surtout pas que les Sussex aménagent « leur propre état indépendant de Frogmore. » Elle tente le tout pour le tout pour unifier la famille Royale. Mais voilà les deux électrons un peu rebelles vont donc à l’encontre des décisions de la Reine.

Meghan Markle et le Prince Harry : sous étroite surveillance

Nous ne savons pas si le couple est au courant, mais le Daily Mail écrit : « Des changements vont être faits pour s’assurer que le prince Harry et son épouse occupent bien le rang auquel ils sont destinés, c’est à dire, après la Reine et son époux, le prince Charles et Camilla et le duc et la duchesse de Cambridge. » Le média britannique ajoute aussi : « La famille royale est une organisation dont il faut respecter scrupuleusement la hiérarchie. » Dans tous les cas, la couronne reviendra au Prince William, premier fils de Charles.

Le bébé Royal Archie quant-à lui mène déjà la vie dure à ses parents. Le Daily Mail écrit aussi : « Il a dit qu’il s’était habitué au bébé et à la manière dont Archie s’était intégré à la vie de famille« , a avoué aussi la mère Amy Scullard. « Harry m’a demandé si elle était sortie de la période orageuse où les bébés sont censés être grincheux les dix premières semaines ».

Crédit photo : Paris Match