fbpx
Buzz
Partager sur

Meghan Markle devenue impopulaire depuis le Megxit ?

Depuis quelques semaines, Meghan Markle chute dans les sondages de popularité. L'ancienne duchesse est de moins en moins appréciée !

Le couple Meghan Markle et le prince Harry serait en chute libre dans les sondages de popularité. Et ce, depuis le Megxit. MCE vous explique tout.

Depuis quelques années, Meghan Markle a l’habitude de ne pas être aimée. En effet, l’ancienne duchesse de Sussex passe son temps à faire les choux gras de la presse.

Et avant de se faire dézinguer par les médias, l’ancienne actrice de Suits recevait sans cesse les critiques de sa belle-famille. On ne vous l’apprend pas : personne ne l’apprécie dans les Windsor.

Toutefois, Meghan Markle avait tout de même réussi à se faire une place dans le cœur du public. Son caractère rebelle rappelait franchement celui de Lady Diana, plus qu’idolâtrée.

Mais il faut croire que toutes les bonnes choses ont une fin. Depuis le Megxit, l’épouse du prince Harry ne serait pas aussi populaire qu’auparavant.

Pire encore, la place de la maman d’Archie serait en chute libre dans les sondages de popularité. Le jeune couple serait le moins apprécié depuis leur départ.

Cependant, ces derniers resteraient tout de même devant Camilla Parker Bowles ou le prince Andrew. Alors, vous l’aurez compris : il y a toujours pire que soi… N’est-ce pas ?

Meghan Markle devenue impopulaire depuis le Megxit 640

Meghan Markle ne remontera pas

Mais il existe toujours meilleur que soi aussi ! Et pour preuve, Meghan Markle et son mari, le prince Harry, sont loin dans le classement des membres royaux les plus populaires.

Ainsi, la jolie blonde et l’ancien militaire se font détrôner. Mais qui se hisse à la première position du classement ?

Il s’agit, bien sûr, du prince William et de la princesse Kate Middleton. En effet, ces derniers s’apprêtent à monter sur le trône.

Donc, les parents de George, Charlotte et Louis se démènent pour se faire aimer du public. Un comportement que peine à comprendre Meghan Markle, l’éternelle rebelle…