fbpx
Buzz
Partager sur

Meghan Markle perd la première manche de son procès contre les médias !

Meghan Markle perd la première manche de son procès contre les médias !

Meghan Markle, en marche vers le tribunal ? La duchesse de Sussex a fait ses premières démarches en voie d'un procès contre les paparazzis.

Meghan Markle, toujours en guerre contre les médias ? L’épouse du prince Harry aurait perdu – la première manche de son procès. MCE TV vous dit tout de A à Z.

Il semble que l’épouse d’Harry ait encore en travers de la gorge les attaques incessantes des tabloïds. Elle aurait donc déjà fait les premières démarches en vue d’un procès.

En cause : des photos prises à son encontre. Notamment une parue en Une de couverture d’un tabloïd, alors qu’elle se baladait dans la forêt avec son fils, Archie.

En fuyant le Royaume-Uni, Meghan Markle et Harry espéraient fuir les paparazzi. Mais ceux des États-Unis et du Canada sont beaucoup plus redoutables.

La duchesse aurait donc fait toutes les démarches pour son procès. Ceci dit, le Mirror indique que sa première audience fut un échec…

Ainsi, Meghan Markle aurait perdu la première manche. Mais pas la guerre, bien entendu.

D’après le tabloïd britannique, le juge a pu écarter certains éléments de l’affaire, disculpant en partie les éditeurs de presse. « Certains aspects de l’affaire que j’ai radiés peuvent être relancés, s’ils sont mis en forme », a donc dit le juge.

"<yoastmark

Meghan Markle: son procès tourne-t-il à l’échec ?

Ainsi, Meghan n’aurait pas été assez convaincante. Faute de preuve, l’affaire tourne en rond.

Le juge aurait qualifié ses accusations de « peu pertinentes ». Mais il en faut plus pour arrêter la rivale de Kate Middleton.

Le dossier de l’épouse d’Harry manque donc d’éléments concrets. Pire, son dossier manque de solidité…

Dans le même temps, les avocats de Meghan Markle ont posté un communiqué. Ceux-ci confirment la violation de la vie privée de la duchesse. « Les frontières légales qui protègent la vie privée ont été franchies », maintiennent-ils.

Meghan Markle et ses avocats vont donc devoir prouver la « malhonnêteté » dont les médias ont fait preuve. Une bataille de perdue, mais le procès ne fait que commencer !