fbpx
Buzz
Partager sur

Meghan Markle a t-elle interdit à Harry de suivre la tradition de la chasse ?

On reproche souvent plein de choses à Meghan Markle. Mais une chose est sûre. Elle n'a jamais interdit à Harry d'aller à la chasse !

Il y a toujours plein de ragots et de « on dit » sur Meghan Markle. Mais la plupart sont d’ailleurs complètement faux. Les tabloïds aiment créer des dramas pour le bonheur des lecteurs. Alors non, la Duchesse n’a jamais interdit à Harry de chasser. 

Elle n’est pas non plus vegan. Ces deux rumeurs circulaient. D’après certains journaux, Meghan Markle aurait interdit la chasse à son époux car elle serait vegan. Mais non, vous pouvez sortir ces informations de votre tête, ce ne sont que des mensonges.

Mais d’où vient cette rumeur ? Les auteurs du livre «Finding Freedom», une biographie du couple se sont penchés sur la question. Pour eux ces rumeurs viennent « des médias pour «attaquer» les Sussex, à partir d’idées fallacieuses, de suppositions douteuses »

Mais pire, ces propos auraient été recueillis par des membres de la famille de la Duchesse desquels elle n’est pas du tout proche. Comme par exemple sa soeur Samantha ou bien son frère Thomas Jr. 

Meghan Markle a t-elle interdit à Harry de suivre la tradition de la chasse ?
Meghan Markle a t-elle interdit à Harry de suivre la tradition de la chasse ?

Meghan Markle n’a jamais dit non à Harry pour aller chasser

Mais le plus rigolo est l’origine de ces rumeurs. Pour ça il faut remonter à 2018, pendant la période de Noël. Tous les 26 décembre, la famille part à la chasse aux faisans. Depuis toujours William et Harry s’adonnent à ce hobby.

Mais cette année là, Harry n’est pas présent. La raison est toute simple : c’était la première fois qu’il passait Noël à Sandringham avec Meghan Markle. Il avait donc, pour une fois, esquivé cette tradition. Mais la Duchesse est très loin d’être vegan. 

On se rappelle que leur demande en mariage s’est passée pendant que Meghan Markle cuisinait un poulet par exemple. Puis on se rappelle aussi des dimanches autour d’un rôti pour draguer le Prince. Bref, une fois encore, les tabloïds créent des problèmes là où il n’y en a pas.