fbpx
Buzz
Partager sur

Meghan Markle et Harry encore plus proches depuis la fausse couche !

Meghan Markle et Harry encore plus proches depuis la fausse couche !

La Duchesse Meghan Markle et son chéri Harry sont très proches depuis la fausse couche. On vous donne plus de détails.

Meghan Markle et son mari le Prince Harry sont plus soudés que jamais. MCE TV vous donne plus de détails.

Mercredi 25 novembre, la jeune femme de 39 ans révélait avoir fait une fausse couche au mois de juillet dernier.  En effet, Meghan Markle a décidé de se confier sur cette épreuve difficile dans les colonnes du New York Times.

Elle publie alors un texte très touchant pour revenir sur cette période. Il faut savoir que c’est le Prince Harry qui a encouragé Meghan Markle à le faire.

En effet, le Prince semblait persuadé qu’en parler publiquement pouvait aider d’autres familles qui vivent le même drame. D’ailleurs Katie Nicholl, une experte de la royauté a dévoilé que le Prince s’est beaucoup impliquer dans l’écriture de cette lettre.

« Je pense que tu devrais écrire à ce sujet. Si nous pouvons aider une autre famille à traverser cette situation, alors c’est une bonne raison de le faire. » aurait dit le Prince à sa chérie. 

Meghan Markle et Harry encore plus proches depuis la fausse couche !

Meghan Markle et Harry plus soudés que jamais

Ce drame aurait donc rapproché d’avantage les jeunes parents d’Archie. « Passer par quelque chose d’aussi terrible peut faire ou défaire une relation. » explique Katie Nicholl. Pour Meghan Markle et Harry cela les a donc soudé.

Ainsi, dans un texte intitulé The Losses We Share (Les pertes que nous partageons), Meghan Markle a décidé de partager son expérience. Elle revient en détail sur ce drame qu’elle a vécu. 

« Après avoir changé la couche de mon fils, j’ai ressenti une forte crampe. » raconte la jeune maman. « Je me suis laissée tomber sur le sol avec lui dans mes bras. Je fredonnais une berceuse pour que nous restions tous les deux calmes. »

Elle raconte alors qu’elle comprenait ce qui était en train de lui arriver. « Je savais. En agrippant mon premier-né, que je perdais mon deuxième. » écrit la jeune femme.

La jeune femme a été hospitalisée quelques heures après. Le verdict était sans appel.